Alors que le lancement de la 5G aura lieu le 18 novembre 2020, se pose la question de la couverture. Voici les villes concernées.

Couvrir la France entière en 5G est un vaste chantier, tout comme ce fût le cas lors de la transition vers la 4G. On se souvient qu’au lancement de la 4G, la couverture était très faible. Et pourtant, Bouygues Telecom avait une astuce dans sa poche et avait réussi à proposer une couverture réseau bien plus importante que la concurrence, en utilisant les fréquences 1800 mhz. Ainsi, très rapidement, Bouygues Telecom était en mesure de proposer une couverture 4G à hauteur de 63% de la population.

Sur la 5G, c’est Free Mobile qui pourrait créer la surprise. Si la 4G 1800 mhz de Bouygues Telecom au lancement du réseau ne proposait pas les plus hauts débits 4G, l’impact en terme d’image était bien là sur les consommateurs. Free Mobile semble préparer son réseau mobile à une augmentation drastique des débits 4G avec le MIMO 4X4 et la technologie AirScale, poussant vers le 1 Gbps et qui pourrait potentiellement servir à activer un signal 5G.

498 sites 5G 3.5 Ghz

Dans l’état actuel des informations détenues par l’ANFR, 489 sites sont compatibles 5G sur la bande 3.5 Ghz. C’est peu, très peu. Il s’agissait des sites d’expérimentation. Ce n’est pas parce qu’ils sont déclarés et activés que les opérateurs n’ont pas équipé d’autres sites, pas encore actifs ni ayant fait l’objet de demandes d’autorisation. Ce chiffre est à découper plus précisément de la sorte : 353 sites pour Orange, 73 pour Bouygues Telecom, 54 pour SFR et 9 pour Free Mobile.

Précisons également que ces 489 sites expérimentaux ne seront probablement pas tous actifs le jour du lancement 5G par les opérateurs. Il devient donc difficile de prédire avec certitude quelles villes seront effectivement couvertes en 5G. Pour autant, cela nous donne déjà une petite idée des premières zones qui pourront bénéficier de la 5G.

Fin octobre 2020, voici les villes concernées par ces sites 5G prêts à être activés pour une utilisation commerciale (merci iGen) :

Bouygues Telecom : Bièvres, Bordeaux, Lyon, Mérignac, Meudon, Paris, Pessac, Rouen, Vélizy-Villacoublay et Villeurbanne.

Free Mobile : Paris

Orange : Bondues,Boulogne-Billancourt, Carquefou, Castelnau-le-Lez, Cuincy, Douai, Faches-Thumesnil, Haubourdin, Issy-Les-Moulineaux, La Madeleine, Lambersart, Lattes, Lesquin, Lille, Loos, Malakoff, Marcq-en-Baroeul, Marquette-Les-Lille, Marseille, Meudon, Mons-en-Baroeul, Montpellier, Nantes, Paris, Rezé, Ronchin, Saint-André-Lez-Lille, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Herblain,Saint-Jean-de-Vedas, Saint-Ouen, Sainte-Luce-sur-Loire, Santés, Sequedin, Sèvres, Vanves, Vertou, Villeneuve, Villeneuve d’Ascq, Wasquehal, et Wattignies.

SFR : Clichy, Cugnaux, Meudon, Nantes, Portet-sur-Garonne, Ramonville-Saint-Agne, Saint-Ouen, Toulouse, Vélizy-Villacoublay et Villeneuve-Tolosane.

Free Mobile en fin de course sur la 5G ?

Alors évidemment, Free Mobile fait pale figure dans cette liste mais on sait que l’opérateur communique le moins sur la 5G et sa stratégie. Cela pourrait d’autant plus créer la surprise, même si la lancement de la 4G n’a pas été révolutionnaire. Ceci étant dit, avec la 5G et un réseau déjà en place, bien plus mature qu’à l’époque du lancement de la 4G en France, Free Mobile peut cette fois-ci mieux se préparer au lancement 5G en grandes pompes, surtout qu’il ne faut pas oublier la bande 700 mhz…

En effet, rappelons que Free Mobile semble privilégier ses fréquences 700 mhz pour la 5G :

Rappelons que si des mutualisations entre opérateurs voient le jour rapidement, les couvertures 5G n’en seront que plus rapidement déployées en France, nettement plus que lors du lancement de la 4G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici