Déjà disponible aux Etats-Unis et compatible avec l’iPhone, la 5G millimétrique propose des débits bien plus élevés que la 5G que nous connaissons.

En France, la 5G millimétrique n’est pas pour tout de suite. En effet, elle nécessite l’utilisation de la bande 26 Ghz qui n’est pas encore déployée. Notez que cette haute fréquence impose d’être très proche de la cellule 5G afin de profiter des débits ultra rapides et que la portée est très faible comparé à la 5G 3.5 Ghz.

Pour autant, la France se prépare a effectuer des tests sur Paris dans le quartier de la Défense et Free s’est montré intéressé. Ces tests pourraient débuter dès le mois de décembre 2022 et s’étaler jusqu’à septembre 2023. Autant dire que cette période assez longue de test n’apportera pas la 5G millimétrique pour le grand public en France avant 2024.

Impact sur la santé avec la 5G

Par ailleurs, il n’est pas encore certain que cette 5G sur la bande 26 Ghz n’a aucun impact sur l’organisme. Les Etats-Unis l’ont lancée sans vraiment pousser les tests sur les potentiels dangers sur la santé. Les autorités sanitaire en France sont plus prudentes et préfèrent effectuer les mesures nécessaires avant de déployer cette technologie à grande échelle sur le territoire.

Dans tous les cas, les opérateurs mobiles doivent déposer une candidature pour participer à ces tests. Free Mobile déposera la sienne et espère donc participer en grandeur nature à cette expérience. Il n’y a pas de raison que l’opérateur ne soit pas retenu, ayant notamment montré que son déploiement 5G est assez conséquent.

La 5G millimétrique en France, pour qui ?

Dans tous les cas, le marché des smartphones en France n’est pas prêt. Si Apple a sorti un iPhone compatible 5G millimétrique aux Etats-Unis, la France manque cruellement de terminaux compatibles. A quoi bon ? Elle n’est pas déployée et ne représente donc aucun intérêt pour l’utilisateur.

Du côté de l’ARCEP, il n’y a pas urgence à déployer cette 5G, d’autant plus que l’on parle déjà de 6G. Pour les opérateurs, c’est un déploiement conséquent et donc un coût très élevé pour installer ces petites cellules dans la rue, au plus proche des utilisateurs. Les opérateurs mobiles ont déjà affirmé que si la 5G millimétrique était lancée en France, cela ne concernerait pas tout le territoire mais bien uniquement certaines zones ciblées. On pense évidemment aux grandes villes et leur centre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici