Alors que Bouygues Telecom réclamait 100 millions d’euros pour dénigrement, il en obtiendra 25 mais est également condamné à 5 millions d’euros de dommages et intérêts.

Fin juin 2012, Bouygues Telecom attaque Free pour dénigrement. Les termes « pigeon » et « vache à lait » ne passent pas. Free et iliad sont donc condamnés par le tribunal de commerce de Paris à 25 millions d’euros. Free ne peut plus utiliser de tels termes envers Bouygues Telecom, sous peine d’astreinte de 100 000 euros.

Mais Bouygues Telecom est également condamné pour dénigrement à l’encontre de Free qui, rappelons le, avait également porté plainte. Bouygues Telecom devra donc verser 5 millions d’euros de dommages et intérêts.

Bouygues a commenté ces décisions ainsi : « La décision du juge rétablit les règles d’une concurrence saine et équitable qui devra se faire à travers la qualité des offres et services proposés par les opérateurs« .

Article précédentNouvelle présentation du site Free Mobile
Article suivantNumericable prêt pour racheter SFR ?
cropped cropped cropped avatar1
Passionné par l'aventure iliad, plus particulièrement Free et Free Mobile, je suis également adepte de l'iPhone.

5 Commentaires

  1. Le risque était certainement calculé. En attaquant ses concurrents de la sorte, Xavier Niel savait que les gens allaient être d’accord sur le discours et aller chez Free parce qu’ils avaient le sentiment d’être pouillés.
    Free s’est surement dit que ça valait le coup de payer une condamnation au regard de l’impact sur les recrutements…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici