Xavier Niel s’est exprimé sur le sujet de la couverture réseau de Free Mobile et de l’itinérance Orange dont dépend l’opérateur.

Rappelons que Free Mobile est le seul opérateur mobile a avoir respecté ses engagements de couverture réseau depuis l’obtention de sa licence de téléphonie mobile. Aujourd’hui, Free Mobile couvre plus de 78% de la population Française en 3G et se fixe un objectif de 60% de la population en 4G pour la fin de l’année 2015.

Afin d’y parvenir, Free Mobile souhaite utiliser, en plus de la bande de fréquences 2600 mhz, la bande de fréquences 1800 mhz. Dès demain, 1er juillet, l’opérateur mobile sera autorisé à activer les fréquences 1800 mhz pour un signal 4G sur l’ensemble de la France. Avec un spectre de 5 mhz récupéré de Bouygues Telecom, Free Mobile attend également d’ici juin 2016, 5 mhz de la part d’ Orange et 5 Mhz de la part de SFR . A terme, Free Mobile disposera de 15 mhz de spectre dans la bande 1800 mhz.

Xavier Niel, interrogé lors de la journée communautaire des Freenautes, a indiqué que Free Mobile disposera d’une bonne couverture en propre une fois la barre des 10000 antennes mobiles activées. Ces déclarations sont conformes aux prévisions de départ. En effet, Xavier Niel, avant même que Free Mobile ne lance ses offres, avait toujours indiqué qu’aujourd’hui, avec la qualité des antennes relais, 10 000 antennes relais étaient suffisantes pour construire un réseau mobile en France avec respect des obligations de couverture du territoire et de la population.

Du côté de l’itinérance avec Orange , il est désormais question d’éteindre l’itinérance 3G par plaques et selon un calendrier à définir. Bien entendu, l’itinérance sera coupée uniquement dans les zones où Free Mobile couvre totalement le secteur. Concernant le signal 2G, la licence détenue par Free Mobile prévoit que Orange devra lui fournir ce signal sur l’ensemble de son réseau mobile sans date de fin, Free Mobile n’ayant pas de fréquences pour la 2G.

Dans quelques jours, nous aurons les chiffres du déploiement des réseaux mobiles des opérateurs par l’ARCEP. Free Mobile s’est montré très performant concernant l’activation de ses antennes 4G, restant une nouvelle fois devant SFR . On peut penser que l’opérateur continue de mettre l’accent sur l’activation 4G afin de ne pas se faire trop distancer dans cette course à la montée en débits. Avec nos smartphones, l’expérience 4G est tout de même largement plus confortable qu’en 3G.

Free Mobile aurait très bien pu demander une itinérance 4G avec SFR . En effet, de part l’attribution des fréquences 800 mhz, la licence de SFR prévoit d’accueillir Free Mobile en itinérance 4G. Ce dernier n’en a jamais fait la demande et on comprend pourquoi au regard du déploiement des réseaux mobiles de chacun. SFR semble pour l’instant fortement s’appuyer sur son accord d’itinérance 4G et de mutualisation des réseaux mobiles avec Bouygues Telecom.

Chacun sa stratégie, Free Mobile veut devenir indépendant le plus rapidement possible et comme l’expliquait Xavier Niel, un opérateur ne peut survivre que s’il a son propre réseau. L’itinérance avec Orange est et restera temporaire le temps de la construction du réseau en propre mais à terme, il a toujours été prévu de s’en passer étant donné le coût engendré pour Free Mobile et donc, la marge revue à la baisse sur le prix pratiqué sur les forfaits mobiles.