Xavier Niel a indiqué vouloir conquérir 25% de part de marché dans le mobile. Si les concurrents n’y croyaient pas une seconde avant le lancement de Free Mobile, la donne a changé depuis la possibilité de souscrire à un forfait qui fait fureur depuis le 10 janvier…

Free détient déjà 25% de part de marché dans l’Internet fixe. Et l’opérateur compte bien renouveler ce succès avec son offre mobile.

C’est en tout cas l’objectif que se donne le nouvel opérateur. Selon le quotidien Metro qui a interrogé Gartner, ce n’est pas impossible !

“Quels sont les points forts de Free Mobile ?

D’abord, ils ‘agit d’une marque établie. Free est connu comme un fournisseur d’accès majeur à Internet. On sait qu’il est capable de baisser les prix drastiquement tout en continuant de faire de la marge.

Quels sont les points faibles du nouvel opérateur ?
Les concurrents ont installés depuis de longues années sur le marché et une bonne partie des clients sont captifs car engagés sur 12 ou 24 mois. Si Free est prêt à sacrifier une partie de sa marge, il peut atteindre un objectif assez raisonnable de 10 % de parts de marché, ainsi que les analystes financiers l’ont évalué.

Free pourrait faire mieux ?
Il n’est pas impossible qu’un jour Free atteigne 25 % de parts de marché mais il y a des obstacles sur sa route. A commencer par les clients eux-mêmes. Ce sont des gros utilisateurs. Ils consomment notamment beaucoup de trafic data (échange de données en surfant sur Internet, envoyant des mails, regardant des vidéos, etc., ndlr) et cela peut être coûteux.

Quid des difficultés sur la qualité du réseau ?
Cela peut aussi devenir un vrai problème si les problèmes se poursuivent dans le temps et surtout si les clients en prennent réellement conscience. Par exemple, ils ne vont peut-être pas tous réaliser que le système de roaming entre le réseau Free et celui d’ Orange réduit un peu l’autonomie de la batterie cela touche une majorité et que le consommateur moyen s’en aperçoit, et cela pourrait prendre deux mois, alors le taux de résiliation pourrait devenir inquiétant pour Free Mobile. Il va leur falloir réagir vite.”

source Metro.

[adfever type=”top-category” value=”115″]