Si Bouygues Telecom ne reste pas dans le silence pendant la période de négociations exclusives entre Numericable et Vivendi, la maison mère de SFR reste froide.

Bouygues Telecom a décidé de proposer une meilleure offre concernant le rachat de SFR . Il faudra cependant attendre le 4 avril afin que Vivendi sorte de la négociation exclusive avec Numericable pour savoir si Bouygues Telecom pourrait retourner la situation.

Bien entendu, la déclaration de Bouygues Telecom va être prise en compte par Altice, maison mère de Numericable, dans la période de négociations afin de ne pas risquer de perdre SFR . Mais Bouygues semble de plus en plus attirer les soutiens de toute part et renforce son image de choix serein et fiable. L’idée serait de trouver suffisamment d’actionnaires afin que Vivendi cède totalement SFR sans aucun part dans le nouvel ensemble.

On voit mal Numericable atteindre une telle posture, d’autant plus que l’opérateur semble ne pas avoir les épaules de Bouygues Telecom. Le Gouvernement ne voit vraiment pas d’un bon œil un patron qui n’est pas localisé en France et s’inquiète de la situation, même si Altice affirme que le duo Numericable/ SFR restera une entreprise française.

Bouygues Telecom a tout à y gagner et Free Mobile également : si Bouygues Telecom obtient SFR , Free Mobile s’assure par la même occasion le rachat du réseau mobile de Bouygues Telecom et ainsi d’une couverture nationale du territoire sans devoir déployer tout un nouveau réseau mobile. Par la même occasion, la récupération de fréquences mobiles permettra à Free Mobile d’assurer la montée en charge du nombre d’abonnés et donc des débits !

Finalement, rien n’est encore joué malgré les apparences et tout pourrait complètement prendre une autre direction début avril.