La scène se passe à Rouen à 1 heure du matin : Free Mobile installe une antenne relais cachée derrière un faux décor !

C’est en plein centre ville de Rouen au croisement des rues Beauvoisine et Jean Lecanuet qu’une grue a installé dans la nuit du 1er mai un décor factice de monument pour cacher une antenne relais. Mais ce ne serait pas Free Mobile qui aurait choisi cette stratégie : la municipalité de Rouen aurait imposé cette exigence à l’opérateur selon le service communication de la Mairie : « Nous sommes en secteur sauvegardé, il y a donc obligation de ne pas dénaturer le paysage ».

Free Mobile se serait donc évidemment plié à ces contraintes afin de déployer son réseau mobile dans la ville mais si l’on peut penser que la décision d’intervenir en pleine nuit avait pour but d’éviter l’attention, ce serait encore une fois une exigence de la Mairie de Rouen : « C’est une de nos demandes. Compte tenu des difficultés en matière de circulation à Rouen, nous avons exigé que ces travaux se passent la nuit. »

antenne_free_mobile_rouen

Une vidéo filmée avec un smartphone montre la façade factice suspendue dans les airs par la grue avant la pose :

Et le résultat une fois les travaux terminés, dès le levé du jour :

antenne_free_mobile_rouen1

Difficile d’imaginer qu’une antenne relais mobile est donc posée sur cet immeuble ! Avec ce stratagème, les riverains ne lèveraient plus la voix face à une nouvelle antenne relais considérée à tort ou à raison novice pour la santé, ne la voyant pas !

Free Mobile, tout comme les autres opérateurs, semblent devoir user de ces travaux en accord avec la municipalité afin de pouvoir continuer à déployer leurs antennes mobiles dans les lieux d’habitations. C’est d’ailleurs Free Mobile qui aurait pris en charge la totalité de ces travaux, condition incontournable afin d’obtenir l’autorisation de l’installer à cet endroit : « En échange de l’emplacement, Free a pris en charge la réalisation de travaux » indique alors un habitant de l’immeuble visiblement bien informé, probablement par une réunion de copropriété et de préciser que « Tout a été fait dans les règles ».

Ceci étant, les panneaux concernant ces travaux auraient uniquement mentionné ce qui concerne la façade factice et non la pose d’une antenne relais. Cette procédure atypique est pourtant inscrite dans une charte entre la ville de Rouen et les opérateurs mobiles mais elle n’est pas disponible sur le site Internet de la ville. Elle prévoit “la possibilité d’organiser une réunion d’information et de concertation en cas de nouvelle implantation à Rouen” indique le site grand-rouen.com mais elle n’aurait pas eu lieu.

Free Mobile avait-il imaginé le coût de ce genre d’implantation pour ses antennes relais ? La façade factice est vraiment bluffante. Sa conception et son installation ont certainement coûté une somme non négligeable !

Mots clés :