Ce sont des députés UMP qui souhaitent instaurer une nouvelle taxe sur les opérateurs Telecom afin de financer les réseaux fixes et mobiles en zone rurale.

Une cinquantaine de députés UMP proposent une loi visant à réduire la fracture numérique des zones rurales en France. Cette loi propose de taxer le chiffre d’affaires des opérateurs Telecom afin de créer un fond d’investissement pour déployer les réseaux fixes et mobiles à la campagne. Si l’idée est bonne sur le principe, les opérateurs Telecom pourraient répercuter cette hausse sur le prix des forfaits fixes et mobiles.

Il est vrai qu’en zone rurale, un accès Internet Fixe à haut débit est plus compliqué à obtenir et ne parlons même pas de 4G quand il est déjà difficile de capter un signal 3G ou 2G. Forcément, en terme de rentabilité et d’investissement stratégique, les opérateurs Telecom misent sur les zones peuplées afin d’obtenir potentiellement plus d’abonnés et dégager un plus gros chiffre d’affaires au lieu de ramasser des miettes en zones rurales.

Cette taxe à 1% irait directement au fond d’aménagement numérique du territoire que la loi propose de rebaptiser Fonds d’accès à la téléphonie mobile et à internet dans les territoires. Pour rappel, le Gouvernement souhaite une France à très haut débit sur 50% du territoire d’ici 2017 et cela semble compliqué en l’état actuel. Cette taxe serait appliquée pour une période de 10 ans, le temps de déployer les réseaux en zone rurale.

Concernant la répercussion sur les abonnements, la loi propose de la répercuter uniquement sur les connexions considérées comme optimales. VDSL et Fibre = taxe à 1% ? La bonne blague…

Mots clés : ,