Alors que Manuel Valls a annoncé le début des procédures pour décembre 2015, un député UMP s’oppose au calendrier de réattribution de la bande 700 Mhz de la TNT vers les Telecom.

Va-t-on y arriver un jour ? Entre les patrons de chaînes de TNT, la décision de François Hollande et la déclaration récente de Manuel Valls, on pensait y voir plus clair sur l’avenir de la bande de fréquences 700 mhz et pourtant, un député UMP vient encore mettre le flou dans ce processus.

C’est le président du groupe UMP,Bruno Retailleau, qui veut retarder cette attribution, prétextant que le calendrier est trop court et donc irréalisable. Pour lui, “Si personne ne conteste le bien fondé de l’attribution de ce deuxième dividende numérique aux opérateurs télécom pour faire face à l’augmentation régulière du trafic mobile, tous les connaisseurs de ce dossiers savent que ce calendrier n’est ni réaliste ni souhaitable“.

La question est de savoir comment la TNT va s’en sortir sans ces bandes de fréquences et pourquoi la France veut aller si vite alors que d’autres pays d’Europe préfèrent attendre 2020. Il faut dire que sur le sujet de la TNT, sans cette bande de fréquences, il faudrait de nouveau s’équiper avec un écran ou un décodeur TNT compatible avec les fréquences restantes et la compression mpeg retenue.

Si Free Mobile est le seul opérateur mobile à y voir un intérêt certain, les autres opérateurs mobiles sont prêts à encaisser le trafic data à horizon 2020 avec leurs fréquences 800 mhz. Ceci étant, bien malin celui qui saura estimer quelles seront les consommations data mobile en 2018 avec l’explosion des usages et des périphériques 4G.

L’investissement dans ces fréquences mobiles pourrait, selon l’UMP, provoquer un retard dans le développement de la fibre optique en France alors même que la France est grandement en retard sur le sujet. La fibre optique doit rester une priorité pour les opérateurs Telecom. Pourtant, les débits 4G et l’aspect mobile de cette connexion à Internet ne sont-ils pas plus pertinents dans un avenir où nous tendons à la connexion en tout lieu ?

Mais l’avis du Gouvernement ne devrait pas changer. En effet, il attend des recettes de 2 milliards d’euros avec ces enchères et il ne devrait pas s’amputer de cette rentrée d’argent planifiée.

Mots clés : ,