Stéphane Richard revient sur l’arrivée de Free Mobile et sur les conditions de l’itinérance avec Orange .

Itinérance Orange et Free, Orange confirme la bonne décision

Stéphane Richard est confiant pour Orange : après avoir perdu des abonnés suite à l’arrivée de Free Mobile, Orange va terminer l’année en les regagnant. Concernant l’itinérance, il est reproché à Orange d’avoir signé un accord avec Free.

On sait pourtant que Bouygues Telecom et SFR ont également fait une offre à Free mais que ce dernier a préféré Orange de par la qualité de son réseau et ce, même si le contrat était plus cher : “Le procès en sorcellerie qui nous est fait sur l’itinérance est l’expression de la déception de nos concurrents.”

Si Orange n’avait pas signé cet accord, Stéphane Richard estime des pertes entre “1,5 et 2 milliards d’euros de marge d’Ebitda sur deux ans” alors que dans la situation actuelle “l’accord d’itinérance devrait nous rapporter beaucoup plus que 1 milliard d’euros sur trois ans comme annoncé initialement.”

Il précise notamment et logiquement que plus Free Mobile est un succès commercial, plus Orange encaisse des revenus liés à l’itinérance. Chose intéressante, Stéphane Richard se défend sur l’itinérance en confiant que “les tarifs de l’itinérance ne sont pas à l’origine de l’agressivité de Free sur les prix comme en attestent le coût, nettement supérieur au milliard d’euros sur trois ans.”

Mais alors, quel est la recette secrète de Free dans le Mobile ? L’opérateur réalise des économies là où les autres ont de lourds coûts de fonctionnement. Par exemple, le choix de la vente principale par Internet, tout comme avec son offre Freebox, lui permet d’économiser énormément d’argent alors réinvestit dans le réseau là où les autres préfèrent dépenser un budget dans les points de vente tels que la grande distribution.

source : Le Figaro