Alors que Free mobile avait annoncé une énorme augmentation de la tarification concernant le roaming Tunisien en raison de ce qu’on lui facturait, le gouvernement Tunisien démentait une telle augmentation. Voici une autre explication…

Free Mobile annonçait donc qu’à cause d’une augmentation imposée par le Gouvernement Tunisien, il n’avait pas d’autre choix que de répercuter le coût sur le roaming de ses abonnés. Mais les opérateurs Tunisien ont rapidement démenti cette information, ne comprenant pas le discours de Free Mobile et l’ayant effectué aucune augmentation de frais de roaming.

THD a mené son enquête et la réalité semblerait toute autre dans cette affaire. En effet, selon les investigations de ce site, Free Mobile aurait eu un contrat de roaming spécifique avec ooredoo, opérateur mobile Tunisien. Ce contrat proposait des tarifs de roaming très intéressants pour Free Mobile mais il devait prendre fin en décembre 2014… au moment où Free Mobile annonçait alors une explosion des frais de roaming pour la Tunisie.

Ni Free Mobile, ni Ooredoo Tunisie ne répondaient aux questions de THD. Il aura donc fallu “passer par le ministère de tutelle et le régulateur pour mieux comprendre les vrais raisons qui se cachent derrière l’acharnement de Free sur ce sujet du roaming.” afin de découvrir une toute autre réalité sur l’affaire.

Donc, le 31 décembre dernier, la remise exceptionnelle dont bénéficiait Free Mobile prenait fin. En procédant de la sorte, THD estime que Free Mobile utilise une stratégie de pression sur l’opérateur afin d’espérer continuer à utiliser cette remise sur les frais de roaming. En communiquant alors sur le sujet, “Free tente de faire une opération de forcing via ses clients et puis les médias en France pour intimider Ooredoo Tunisie pour qu’il prolonge cette remise en 2015. Et force est de constater que Free tente aussi de faire embarquer ses concurrents en France dans cette guéguerre pour forcer les opérateurs tunisiens à accorder des remises à leurs homologues français.

Le Gouvernement Tunisien n’aurait alors, confirmant les propos des opérateurs mobiles Tunisiens, jamais imposé de hausse. Il s’agirait simplement d’une histoire de contrat avec fin de date pour la remise…

Mots clés : ,