Selon La Lettre de l’Expansion, Stéphane Richard, le PDG d’ Orange France pourrait être remplacé par Anne Lauvergeon, ancienne directrice d’Areva.

Alors que Stéphane Richard est un homme clé du contrat d’itinérance entre Orange et Free Mobile, le gouvernement ne serait pas unanime quant à la proximité actuelle entre les deux opérateurs. Le gouvernement travaillerait alors à son remplacement, estimant apparemment que cet accord d’itinérance aurait eu des conséquences sociales importantes. Il serait alors nommé à la tête de Véolia en remplacement de Antoine Frérot.

Si rien n’est officiel, on pourrait alors comprendre les Orange veut que Free Mobile soit sanctionné pour l’état de sa couverture réseau !" href="http://www.freeiphone.fr/orange-veut-que-free-mobile-soit-sanctionne-pour-letat-de-sa-couverture-reseau/" target="_blank">récentes déclarations de Stéphane Richard à l’encontre de Free Mobile, notamment sur le déploiement du réseau mobile du quatrième entrant. Hausser le ton pour garder sa place actuelle au sein d’ Orange France ? Peut-être, mais les jeux semblent faits.

Si tel était le cas, quelles seront les conséquences pour Free Mobile ? Y aura-t-il un durcissement du contrat d’itinérance entre les deux opérateurs ? Free Mobile devrait se préparer à de nouvelles relations avec la direction d’ Orange qui pourraient apporter leur lot de difficultés si effectivement le gouvernement n’est pas satisfait des conséquences du contrat d’itinérance entre les deux opérateurs.

Plus que jamais, Free Mobile va devoir accélérer le déploiement de son propre réseau mobile pour gagner en indépendance et trouver la voie de la rentabilité. Si Stéphane Richard laissait dernièrement entendre que la fin du contrat d’itinérance en 2018 était à mettre en relation avec l’état du déploiement de Free Mobile pour ne pas pénaliser les abonnés de l’opérateur, le gouvernement semble déterminé à ne pas laisser reconduire un tel contrat pour Free Mobile.

En écartant Stéphane Richard du pôle décisionnel, c’est probablement l’assurance de mettre la pression sur Free Mobile au niveau de ses investissements dans son réseau mobile, bien que l’opérateur soit en conformité avec ses obligations de couverture et visiblement même au delà étant donné que 75% de la population devrait être couverte courant 2014. Pour rappel, Free Mobile doit atteindre cette couverture avant le 1er janvier 2015.

source