Le jour de la présentation de l’iPhone 6, Stéphane Richard a dénoué sa langue et donné son avis sur Apple sur le plan commercial. On sent un agacement.

Le patron d’ Orange France, alors invité sur le plateau de BFM Business, a évoqué les relations de l’entreprise avec Apple. Il précise alors ceci au sujet de l’aspect commercial d’Apple et des relations avec les opérateurs mobiles :

Il y a une certaine culture de domination qui existe chez Apple. On n’est pas dans un rapport de client/fournisseur, mais dans un rapport de force. Certes, cela s’est un peu atténué, car Apple a des préoccupations de volume, veut s’étendre en Chine. Cela relativise la pression que nous avons. Mais jamais aucun dirigeant d’Apple ne m’a appelé (avant un lancement), je n’ai jamais eu aucune information un ou deux jours avant.”

Par ailleurs, il est revenu sur l’affaire concernant la rumeur de la disparition de la carte SIM car directement intégrée dans l’iPhone. Steve Jobs l’aurait alors appelé brièvement au téléphone pour le rassurer et lui indiquer que la carte SIM ne disparaîtrait pas.

Plus intéressant si l’on se penche sur la sortie de l’iPhone 6, il semblerait que les opérateurs mobiles rament à chaque lancement de la nouvelle version de l’iPhone, notamment concernant les quotas pour les précommandes et premiers jours de ventes : “Les lancements sont toujours compliqués. On ne réserve pas vraiment, on négocie des quotas”. Pour les derniers modèles iPhone 6, Orange aurait négocié “plusieurs dizaines de milliers” d’appareils, ce qui reste assez vague et on se doute qu’Apple exige qu’aucun détail ne soit donné publiquement et ce, afin de garder le contrôle sur les opérateurs mobiles et les fournitures de stocks au cas par cas.

S’il ne précise pas une éventuelle rupture de stock, il s’attend déjà à une forte demande à la période de Noël 2014. On s’en doute tous. On aurait aimé connaitre les prix de vente pratiqués par Orange mais il faudra encore attendre…

Mots clés : ,