SFR compte arrêter la marque Virgin Mobile et Bouygues Telecom pourrait être racheté par Orange . De ce fait, la guerre des prix cassés chez les opérateurs mobiles est-elle en voie de disparition ?

Stéphane Richard, patron d’ Orange , affirme que si Orange rachète Bouygues Telecom, les prix dans la téléphonie mobile en France n’augmenteront pas. Selon ses dires, depuis l’arrivée de Free Mobile et son offre à 19.99€ pour du tout illimité, il s’agit d’une sorte d’acquis.

Il ne faut pas en être aussi certain. Si l’on regarde du côté de la Freebox par exemple, en sortant la Freebox Révolution, Free est venu s’aligner par le haut sur les forfaits fixes de se concurrents et l’offre à 29.99€ n’est plus qu’un vieux souvenir. En effet, si elle est toujours plus ou moins présentée ainsi, il ne faut pas oublier de rajouter 5.99€ de dégroupage total (ce qui n’était pas une option payante avec les Freebox précédentes) et 1.99€ de frais mensuels de service TV.

Des augmentations ont déjà commencé

Si les frais de service TV ont disparu avec la Freebox mini 4K, c’est aussi le disque dur qui a pour le coup disparu. La prochaine Freebox embarquera très certainement de nouveau un disque dur car il s’agira de l’offre premium de Free et on imagine mal celle-ci faire l’impasse sur l’intégration d’un espace de stockage pour l’enregistrement des programmes. En effet, avec la Freebox mini 4K il est possible d’enregistrer des émissions mais c’est à l’abonné de fournir un disque dur externe pour réaliser l’opération.

On peut penser également que si Free s’est décidé à faire payer le dégroupage à hauteur de 5.99€, c’est pour financer l’activité mobile et notamment les rabais pour les abonnés Freebox. Par ailleurs, les opérateurs Telecom ont été assujettis à de nouvelles taxes ces dernières années et de l’aveux même de Xavier Niel, c’est sur la facture que les choses allaient se répercuter et on l’a bien vu.

Du côté de SFR , la location de la box est soudainement facturée 3€ par mois en plus et le prix de l’abonnement ne cesse de prendre des euros par ci et par là. Il faut dire que le rachat de SFR par Numericable et l’appétit de conquête Telecom de Patrick Drahi doit générer du cash pour ne pas couler. Et ce sont les abonnés qui trinquent.

drahi_numericable_0

Chez Bouygues Telecom, nous apprenions récemment que au delà de l’enveloppe data mensuelle, il faudra désormais faire attention à ne pas se retrouver avec une facture contenant du hors forfait compté au Mo consommé en plus.

Orange ne semble pas trop toucher à ses prix pour l’instant, notamment chez Sosh. Mais l’offre n’évolue pas non plus vers le haut et les enveloppes data restent gelées depuis des mois. Avec un retour à 3 opérateurs mobiles, qui sait ce qui peut vraiment arriver ?

Moins d’opérateurs, moins de pression

SFR compte faire disparaître Virgin Mobile et ne garder que la marque RED. Et c’est bien dommage car sur la période de décembre 2015 nous avons eu droit à une véritable bataille des offres mobiles à prix cassés et RED ainsi que Virgin Mobile y ont fortement contribué face à la vente privée de Free Mobile à 3.99€.

D’ailleurs, Virgin Mobile propose perpétuellement des offres avec des forfaits mobile illimités sans engagement à des prix inférieurs au “standard” de 19.99€. Mais cela sera donc prochainement terminé avec la disparition de la marque.

On se souvient déjà trop peu de l’opérateur Joe Mobile. Proposant un forfait mobile sans engagement avec gestion par cockpit, on pouvait tous les mois changer son forfait mobile afin de l’adapter à ses usages réels et ainsi réaliser encore plus d’économies. Mais cet opérateur lancé par SFR avait alors disparu au moment du rachat par Numericable.

La stratégie Free Mobile paye enfin

Il ne fait nul doute que Free Mobile a choisi de mettre la pression comme jamais sur ses concurrents en proposant un tel forfait mobile qui divisait par deux les prix. Il était indispensable d’arriver sur le marché de la téléphonie mobile en secouant fortement ce qui était alors proposé aux consommateurs pour pouvoir tirer son épingle du jeu.

Mais justement, à quel jeu joue-t-on ? N’était-ce pas, avec cette tactique, la mise en place d’une pression telle qu’elle découlerait inévitablement sur la disparition d’un des opérateurs mobiles en place ?

Il était clair qu’iliad se devait de décrocher une licence dans la téléphonie mobile à l’heure de la convergence des services fixes et mobiles et au moment où tous ses concurrents étaient armés pour proposer une offre complète là où Free ne proposait qu’une solution dans le fixe avec la Freebox. C’était même vital pour iliad.

iliad-free

Mais maintenant ? Maintenant que Free Mobile est sur le point de racheter à un prix potentiellement modique une part conséquente du réseau mobile d’un opérateur qui risque bien de disparaître définitivement, que va-t-il se passer ?

Oui Free Mobile va, dans l’hypothèse de la vente de Bouygues Telecom à Orange , récupérer des antennes relais, des fréquences et des clients. En tout cas, Free Mobile va pouvoir espérer une belle croissance avec des recrutements potentiellement plus importants. Mais après ?

Après, avec un retour à 3 opérateurs mobiles en France, dont SFR qui ne peut se permettre de faire la guerre des prix plus longtemps, un Orange qui ne compte surtout pas baisser les prix et un Free Mobile qui aura investi fortement dans des achats de licence et qui déploie la fibre optique partout en France ainsi que son réseau mobile… il ne restera pas vraiment de bataille sur les offres promotionnelles à prix cassés. L’intérêt pour les opérateurs mobiles sera vraiment moindre. Les parts de marché seront redéfinies et la pression sera moins forte sur les recrutements.

Et si les offres à prix cassés n’ont plus lieu d’être, le forfait à 19.99€ n’a-t-il pas la voie libre pour augmenter son tarif à plus ou moins long terme ? Espérons que Xavier Niel continue à imposer ce prix et qu’il ne reviendra pas dessus comme ce fut le cas avec une certaine Freebox Révolution qui n’affichait plus exactement 29.99€ sur la facture mensuelle…