SFR n’avait jusqu’ici pas communiqué sur le nomnre d’abonnés à son offre RED. Le PDG de l’opérateur le fait enfin…

Sosh et B&You avait déjà annoncé avoir dépassé la barre du million d’abonnés. SFR indique également avoir franchi ce cap. Stéphane Roussel précise : “En janvier, nous avons clarifié notre positionnement avec deux segments de marché : une offre pour un marché où le prix est le point d’entrée et il bien plus petit qu’on ne le pense : cela concerne 20 % de la clientèle. On l’assume avec “Red” qui a plus d’un million de clients aujourd’hui.”

Par ailleurs, Stéphane Roussel assure que SFR n’a pas perdu d’abonné suite à l’arrivée de Free Mobile mais plutôt de la valeur : “Les prix étaient en baisse et l’arrivée de Free nous a contraints à accélérer le pas de manière artificielle.”

Tout comme Orange , SFR mise beaucoup sur son réseau 4G : “La 4G est un formidable moteur de développement qui va de nouveau permettre d’investir car le prix devient à peu près raisonnable.” Mais l’opérateur accueille mal l’autorisation donnée à Bouygues Telecom afin de réutiliser sa bande de fréquences 1800 Mhz pour déployer son réseau 4G. Selon Stéphane Roussel “On a autorisé Bouygues à utiliser les fréquences 1 800 pour son déploiement de la 4G. Nous avons payé très cher les fréquences 4G en décembre dernier. On change les règles du jeu alors que nous sommes en plein déploiement. C’est fausser l’appel d’offres. Le gouvernement essaie de rattraper une bêtise par une autre.”

C’est à cette occasion que le PDG réitère son envie de faire appel au Conseil d’Etat afin d’invalider cette décision de l’ARCEP : “On se réserve le droit d’attaquer auprès du Conseil d’État car il y manifestement un déni de justice au niveau des enchères. Il y a un terme juridique assez joli qui s’appelle l’espérance légitime et elle ne peut pas être bafouée en l’occurrence.”

Espérons que cette course au déploiement de la 4G ne vienne pas dégrader le réseau 3G actuel qui sera encore sollicité quelques bonnes années par de nombreux utilisateurs…

source