L’opérateur Telecom SFR a dévoilé ses chiffres pour le troisième trimestre de l’année 2015 et continue à perdre des abonnés mobiles et fixes.


Depuis le rachat de SFR par Numéricable, les comptes ne sont pas au beau fixe lorsque l’on regarde le nombre d’abonnés en perte. Ajoutons à cela les plaintes en hausse pour mécontentement du service et nous obtenons tout de même un discours de l’opérateur qui se veut confiant.

Cette confiance repose sur le fait que c’est “moins pire” sur le plan économique, même si les compteurs ne sont pas encore dans le vert. On se rappellera que l’opérateur affirmait peu se soucier des pertes de clients qui de toute façon avaient des profils qui ne rapportaient rien, au contraire même.

Des abonnés perdus dans l’offre fixe

Dans le fixe, SFR perd 43 000 abonnés pour un total de 6.358 millions d’abonnés haut débit. C’est moins que les trimestres précédents mais cela reste dans le négatif.

Mais aussi dans le mobile…

Ce sont donc 88 000 abonnés mobiles en moins pour SFR en ce troisième trimestre de l’année pour un total de 21.8 millions. On notera que l’hémorragie se maîtrise progressivement au regard du million d’abonné perdus sur le premier semestre. Il y a clairement eu un effet de frein à cette perte. On notera que les journées guerrières de RED qui se sont multipliées n’y sont peut-être pas étrangères. Mais pour le coup, ces abonnés récupérés ne sont pas aussi rentable que les autres car bénéficient de prix cassés sur leur offre mobile.

L’opérateur reste confiant quant à la croissance

Si l’on s’attarde sur le revenu moyen par abonné (ARPU), on constate que ces ventes à prix cassés des offres de l’opérateur n’ont pas un impact significatif étant donné l’augmentation de l’ARPU. Dans le mobile par exemple, il a augmenté de 1.7% par rapport au trimestre précédent. C’est le cas aussi dans la partie des services fixes. Le chiffre d’affaires reste cependant en baisse.

Mots clés :