C’était une information qui revenait souvent et cette fois, c’est la bonne. La maison mère de SFR , Vivendi, annonce officiellement vouloir se séparer de l’opérateur. 

Malgré les efforts et restructurations multiples de SFR , et Bouygues Telecom, SFR aussi montre une baisse dans le mobile" href="http://www.freeiphone.fr/apres-bouygues-telecom-sfr-montre-baisse-mobile/" target="_blank">malgré de bons résultats au dernier trimestre, SFR qui mise tout sur la 4G va se retrouver bien seul. En effet, le Conseil de surveillance de Vivendi lance une étude de scission pour créer deux entités distinctes. Si l’opérateur a réussi à recruté un nombre d’abonnés meilleur que Orange et Bouygues Telecom, son chiffre d’affaire est en forte baisse.

Vivendi va se concentrer uniquement sur la partie Media de ses activités comme Universal Music ou le groupe Canal+. Pour Vivendi, SFR  « acquerrait une plus grande liberté stratégique et de partenariat. Elle bénéficierait pleinement de l’amélioration de ses performances grâce à la transformation en profondeur de son mode de gestion, ainsi que de la revalorisation du secteur permise par l’explosion des usages autour de l’internet à très haut débit, fixe ou mobile, et des objets connectés. » On ne peut s’empêcher de penser que sans l’appui de Vivendi et des services liés à la musique par exemple, l’opérateur ne se retrouvera peut-être pas en aussi bonne position que le prétend sa maison mère.

On parle de scission début 2014 et le discours de Vivendi semble vouloir rassurer les actionnaires en sous-entendant que la séparation avec SFR permettra un meilleur chiffre d’affaire.

Reste à savoir ce que SFR deviendra seul et si l’opérateur aura la possibilité de résister sans l’aide financière de Vivendi. A l’heure où l’opérateur investit massivement dans la 4G et où la concurrence est rude, sera-t-il décidé de vendre SFR ? Bouygues Telecom qui s’est allié à SFR pour mutualiser les réseaux mobiles se retrouve alors dans une situation plus compliquée même s’il devait s’en douter. Verrons-nous une reprise de SFR par Bouygues Telecom ? Cela créerait une opérateur mobile dominant et dangereux pour Free Mobile. Reste à savoir si tel était le cas, comment réagirait le gouvernement et l’autorité de la concurrence…

Mots clés : ,