Alors qu’hier on apprenait que Bouygues Telecom avait trouvé un arrangement avec Free et SFR , aujourd’hui c’est SFR qui attaque Free !

Décidément, cela ne s’arrêtera jamais ! Free, lors du lancement de l’offre Free Mobile, n’avait pas eu de soucis pour trouver des qualificatifs pour décrire ses concurrents. D’ailleurs, en février 2013, Bouygues Telecom réclamait 25 millions d’euros à ce sujet. Xavier Niel avait alors utilisé des mots tels que arnaque, racket et même pigeon pour désigner les opérateurs mobiles et les consommateurs contraints à payer de tels prix à l’époque.

Si l’envie de racheter SFR à fait calmer la tempête entre Bouygues Telecom et Free, c’est donc SFR qui s’y met aujourd’hui. Et cela concernerait ces mêmes mots sortis de la bouche de Xavier Niel le 10 janvier 2012 ! En effet, SFR a déposé plainte devant le tribunal de commerce de Paris et demande plusieurs millions d’euros de dommages et intérêts. Cela parait bien tardif et on se demande pourquoi SFR a attendu tant de temps avant de porter plainte. L’opérateur accuse Free de concurrence déloyale (itinérance avec Orange remise en cause ?) et de dénigrement.

SFR pourrait également contre-attaquer par rapport à la plainte que Free avait déposé en 2012 concernant les contrats de vente avec téléphones mobiles subventionnés. On se souvient que Free n’avait pas gagné la partie et avait par la suite imaginé la location de mobiles afin de trouver de quoi se battre sur le créneau des forfaits avec mobiles subventionnés de ses concurrents.

source

Mots clés : ,