Free avait demandé un report du paiement des licences de téléphonie mobile 4G parce qu’il estime que la stratégie du gouvernement à ce sujet ne favorise pas les jeunes opérateurs au porte-feuille plus restreint.

Eric Besson vient de répondre sur France 2 :

“Je ne peux pas (accepter) parce que la loi ne le permet pas”.  “La loi de Finances dit très clairement que pour la quatrième génération (…) ces fréquences doivent être payées cette année”.

Le recours déposé par Free le 23 juin devant le Conseil d’Etat concernant l’attribution des fréquences 4G n’aura donc servi à rien. L’opérateur contestait par exemple “le paiement immédiat des licences” demandé dans l’appel à candidatures 4g car cela constitue une “discrimination”. L’audience de Free est prévue le 30 aout devant le Conseil d’Etat, rien n’est encore perdu…