Alors que Bouygues Telecom souhaite reconvertir sa bande de fréquences 1800 Mhz en 4G, Orange et SFR s’y opposent. Pourtant, cela permettrait un déploiement plus rapide du réseau 4G en France. L’ARCEP doit trancher.

Bouygues Telecom veut accélérer le déploiement de la 4G :  “Nous avons la conviction que la 4G est un élément indispensable à l’économie du pays et souhaiterions être prêts le plus vite possible“, déclare le secrétaire général de l’opérateur.

Avec les fréquences 4G (800 et 2600 Mhz) acquises par les opérateurs, il faut redéployer des antennes et donc demander à nouveau des autorisations, sans parler de l’infrastructure réseau qui est à mettre en place. En plus du coût de la licence, le coût de déploiement est important.

Ajoutons que les fréquences 4G retenues en France sont susceptibles de perturber le signal TNT…

Cette bande de fréquences à 1800 Mhz aurait également l’avantage de rendre l’iPhone 5 compatible 4G en France, certains pays utilisant déjà cette fréquence pour leur propre réseau 4G.

Problème : Orange et SFR , qui utilisent ces fréquences pour leur réseau 2G, n’ont pas assez de spectre pour se permettre de l’utiliser en 4G. Et si l’ARCEP autorise cette reconversion, Free Mobile pourrait bénéficier d’une partie de ces fréquences, cédée par Bouygues Telecom. On comprend mieux la position de Orange et SFR .

L’ARCEP devra trancher dans un délai de 6 mois…