Si Xavier Niel veut faire peur à ses concurrents, chez Orange on affirme que les prix sont au plus bas et qu’il ne descendront pas.

Stéphane Richard n’en démord pas : Free Mobile peut dire ce qu’il veut, chez Orange on n’ira pas en dessous des prix pratiqués actuellement. Sosh proposera en revanche probablement des hausses de Fair Use dans ses forfaits mobiles mais ne touchera pas aux prix.

Lors de la présentation de ses plans jusqu’en 2020, Orange investira massivement dans ses réseaux fixes et mobiles partout où il est présent en Europe afin de préparer l’avenir et la concentration du marché mobile en Europe. Et se justifiant d’un service encore meilleur qu’aujourd’hui et le déploiement de la 4G pour une couverture de 90% de l’Europe là où il est présent, il est inconcevable de baisser les prix.

Cela n’est pas sans rappeler le genre de discours que l’on entendait avant l’arrivée de Free Mobile. Et quand les prix des forfaits mobiles ont été connus, on nous a martelé que les investissements dans les réseaux mobiles allaient chuter. Il n’en fut rien, au contraire même, on a vu le déploiement de la 4G exploser en France. Et ce n’est pas le plan sur les 5 années à venir chez Orange qui va remettre en cause le constat des investissements dans les réseaux.

En fait, Orange veut se donner une image premium. On le voit d’ailleurs avec le lieu de sa présentation : prestige et grandeur, on ne s’appelle pas Free Mobile. Mais est-ce convaincant ? Aujourd’hui n’est-ce pas une image écœurante au contraire ? On préfère une présentation en salle des fêtes avec des forfaits pas chers. Mais non, Orange soigne son image de grand opérateur et mise tout sur les réseaux mobiles.

En fait, on voit bien où veut en venir Orange . Au delà de cette image d’expérience incomparable dont l’opérateur parle, développer la fibre optique plus vite que les autres opérateurs présente plusieurs avantages dont deux particulièrement : le premier est bien entendu de recruter un maximum d’abonné avant que ses concurrents ne proposent des offres fibre. Le second consiste à mettre en place ce que l’on pourrait presque appeler une offre de boucle locale avec ses concurrents, se rapprochant dangereusement du cas de la ligne téléphonique en cuivre. Orange veut se rendre incontournable et s’en donne les moyens.

Par ailleurs, en modifiant profondément l’architecture de son réseau cuivre vers le TOUT IP, Orange compte bien faire descendre le coût de fonctionnement de son infrastructure et dégager de plus grandes marges. C’est sur ce type de réseau que Free a construit sa stratégie dans la téléphonie mobile. Le tout IP est clairement l’avenir incontournable des Telecom et Orange le sait.

Histoire de ne pas rester dans l’ombre de Free, si Xavier Niel promet une nouvelle Freebox fin 2015, Stéphane Richard donne déjà rendez-vous en octobre 2015 pour nous présenter la nouvelle LiveBox.

Mots clés : ,