Alors que Free Mobile a lancé sa vente privée, suivi de RED, Orange et Bouygues Telecom ont été un peu plus timides. Ce dernier pourrait bien avoir subi de lourdes pertes d’abonnés.

Il semblerait bien que la vente privée de Free Mobile avec son forfait mobile illimité et 50 Go de data 4G pour 3.99€ par mois ait rencontré un vif succès. En effet, l’opérateur aurait engrangé pas moins de 350 000 abonnés sur cette période, sans compter les recrutements du forfait 2 euros ou hors promotion via vente privée. On pourrait donc même s’approcher des 400 000 recrutements sur décembre hors pertes d’abonnés.

Altice, la partie de poker

Du côté de chez SFR , c’est via la marque RED que l’offensive s’est faite. En effet, RED avait alors lancé une promotion surprise aussi vite que possible lorsque Free Mobile a dégainé son forfait illimité à 3.99€ par mois. Le prix était alors lui aussi fixé à 3.99€ par mois puis la promotion a duré avec un forfait mobile illimité à 9.99€ par mois avec 20 Go de data 4G.

L’offre de RED semble aussi avoir rencontré un certain succès étant donné les problèmes liés au retard de livraison des cartes SIM de l’opérateur dans les temps avant portabilité du numéro de mobile. Ajoutons que la maison mère de SFR a lancé la même promotion chez Virgin Mobile.

Orange , le timide confiant

De son côté, Orange a utilisé la marque Sosh afin de proposer une réduction de 10€ par mois sur ses forfaits mobiles. Si la promotion a été plus timide que celles de Free Mobile et RED, l’opérateur dispose d’une grande crédibilité et d’une qualité de réseau incontestable, tout en ayant une grande couverture 4G, loin devant Free Mobile et SFR .

Bouygues Telecom, le survival

Reste alors Bouygues Telecom qui a enfin décidé de proposer lui aussi une réduction de 10€ sur ses forfaits B&You , dont la promotion est valable encore jusqu’au 10 janvier prochain. Mais il se pourrait bien que l’offre de Bouygues Telecom soit arrivée un peu tard et si l’opérateur occupe le terrain des promotions pour le moment, il est probablement victime d’une éventuelle fusion avec Orange , ce qui a peut-être joué dans le choix des consommateurs pour choisir une offre à prix garanti pendant 1 an quand celle de Bouygues Telecom pourrait subitement disparaître si Orange devait intégrer ces abonnés à sa propre base.

Autant dire que si Bouygues Telecom est affaibli malgré des recrutements positifs ces derniers temps, le mois de décembre pourrait bien lui avoir porté le coup de grâce avant de se faire engloutir d’une certaine manière par Orange . Rien n’est encore fait à ce sujet même si Gouvernement et autres opérateurs sous couvert de l’anonymat en parlent tous comme si les dés étaient jetés.

Reste que l’Autorité de la Concurrence devra valider un tel scénario s’il s’officialise début 2016…