Suite aux propos du ministre Arnaud Montebourg envers Free Mobile, un Freenaute a décidé de lui écrire une lettre pour lui rappeler certaines vérités sur la situation des Télécom en France.

Un lecteur d’Univers Freebox a envoyé une belle lettre au ministre du Redressement productif :

Monsieur le Ministre,

Il me semble que vous vous trompez de cible en attaquant de manière assez régulière la société Iliad/Free, comme vous l’avez fait récemment dans l’Usine Nouvelle.

Vous aimez apparemment les entreprises françaises innovantes, alors vous devriez au contraire mettre un teeshirt marin blanc aux rayures rouges et soutenir Free. Il n’y en a malheureusement trop peu en France comme celle-ci.

Cette société a toujours été en avance en terme de tarifs et d’innovation et je ne résiste pas à vous en faire un récapitulatif ci-dessous qui porte sur une bonne décennie.

Qui a proposé le premier l’accès Internet sans limitation de durée de connexion par modem téléphonique à 19.90€ dans les années 2000 ? Free. 

Qui a proposé le premier l’ADSL à 29.90 € alors que France Télécom du haut de sa puissance et son monopole historique séculaire n’y est jamais arrivé ? Free. 

Qui a permis d’accéder le premier à de très nombreuses chaines de télévision françaises et étrangère dans le package ADSL à 29.90€ ? Free. 

Qui a permis d’accéder au téléphone ADSL illimité en France et la plupart des régions du monde ? Free

Qui a toujours conçu des box techniquement largement en avance sur la concurrence ? Free. SFR a reconnu que sa box Evolution était en retard d’une génération sur celle de Free. Cela a d’ailleurs coûté à Jean-Bernard Lévy sa place de PDG de Vivendi.

Qui a cassé récemment la baraque du scandale des tarifs du téléphone mobile ? Free. A titre d’exemple avant Free Mobile, je payais chez SFR un abonnement de 45 mn de communications par mois sans SMS/MMS pour 15€. Maintenant, pour le même prix mensuel, j’ai le téléphone illimité fixe et mobile en France et certains pays étrangers, des SMS/MMS illimité en France, des téléchargements jusqu’à 3MB.

Qui est en train d’investir actuellement de façon massive dans la mise en place d’un réseau mobile 3G/4G ? Free. En attendant, qui profite d’un contrat d’itinérance très juteux d’un milliard d’euros sur trois ans ? Tiens, pour une fois ce n’est pas Free mais France Telecom/ Orange .

Qui a radicalement modifié récemment les modes de souscription au téléphone mobile (abonnement par Internet, achat séparé du téléphone ou smartphone au lieu d’une fourniture subventionnée) ? Free. Jusqu’alors, les clients étaient scotchés à leur opérateur pendant 12 ou 24 mois, le temps de rembourser leur téléphone.

Vous faut-il d’autres exemples ?

Les trois autres opérateurs sont décidément de mauvais joueurs. Ils sont meilleurs en lobbying politique qu’en innovation apparemment. Ils ont profité pendant deux décennies d’une entente anti-concurrence pour laquelle ils ont été condamnés. Entente pour quoi ? Profiter d’un pseudo monopole afin de maximiser leurs profits sur le dos de la population.

Qu’on-t-ils fait en attendant l’arrivée de Free alors qu’ils savaient que cet entrant allait leur créer un problème de concurrence ? Peu de choses apparemment à constater leur surprise en découvrant les tarifs de Free. Depuis, ils ne cessent de le singer ? C’est pitoyable !

On dit que Free achète pour équiper son réseau du matériel asiatique ? Je vous incite à vérifier. Nokia Siemens Network est-il devenu coréen ? Dans l’article de l’Usine Nouvelle, vous prétendez que Free est responsable des difficultés d’Alcatel. Comparez la valeur de l’action au moment de la fusion avec Lucent et la même peu avant l’arrivée de Free. Cela ne suggère-t-il pas que les difficultés de cette société est le résultat d’une fusion franco-américaine ratée qui ne date pas d’hier et d’erreurs de stratégie industrielle ?

On dit que Free a engendré des plans sociaux chez les autres opérateurs. Est-ce vraiment la faute de Free ? N’y avait-il pas pléthore de personnels chez les sociétés concurrentes qui profitent de la situation pour faire le ménage ? Avez-vous noté que Free Mobile a embauché près de 2000 personnes et inauguré deux centres d’appels en région parisienne. SFR n’a embauché personne pendant deux ans avant l’arrivée de Free.

Pour une fois que la concurrence est française, c’est la moindre chose de la laisser s’exercer au profit d’une entreprise dynamique et au profit d’une population dont le pouvoir d’achat est bien mis à mal ces temps-ci. Soutenez les entreprises innovantes, pas les loosers !

Je vous signale que je n’ai aucun intérêt chez Free. Je suis seulement un client lambda satisfait de la qualité du service et des tarifs sur l’ADSL et le mobile. “Value for money” comme disent nos amis anglo-saxons.

Bon courage et bonne chance pour réveiller et relever la France

Meilleures salutations

Rien à ajouter.

source : Univers Freebox

Mots clés : , , ,