Rien ne va plus dans la production de l’iPhone 5 : les salariés des usines Foxconn se mettent en grève à cause de la cadence imposée et du degré d’exigence en matière de finition. Tiens donc… 

Alors qu’Apple fait face à une pénurie mondiale d’iPhone 5 et réserve la majorité de la production pour ses Apple Stores, l’iPhone 5 est dans le même temps critiqué pour ses finitions qui ne ressemblent pas à ce que l’on connait de la marque.

Conséquences, les cadences imposées aux salariés ont été revues à la hausse tout en relevant le contrôle qualité. Si des iPhone 5 sont livrés avec des éclats de peinture ou des rayures, voire des espaces laissant passer la lumière dans l’obscurité, c’est certainement déjà à cause d’une cadence folle qui doit respecter un certain volume de production.

Mais cela ne suffit visiblement pas ! Alors que Foxconn fait (à priori) tout pour redorer son image concernant les conditions salariales, une usine avait déjà fermé ses portes temporairement fin septembre à cause d’une émeute suite à la violence d’un surveillant envers un travailleur.

Vendredi, entre 3000 et 4000 salariés ont décidé de faire grève, ne supportant plus la pression imposée. La direction de foxconn, certainement pour respecter ses engagement de production envers Apple, a décidé de supprimer des congés payés pour rattraper son retard.

Si Foxconn assemble pour de nombreuses marques informatiques telles que Samsung, Motorola, Nokia, Nintendo, Acer, Dell, HP ou HTC, plusieurs lignes de production concernant l’iPhone 5 ont été suspendues. Conséquences : certaines pièces sont en arrêt de production et l’assemblage est ralenti.

Foxconn n’a visiblement pas retenu les leçons du passé. L’entreprise a connu de nombreux suicides de salariés à cause des conditions de travail et si elle s’était calmée pendant un temps, il semblerait que le niveau de pression remonte petit à petit.

Il serait bon que les entreprises comme Apple qui dégagent des marges insolentes pensent sérieusement à la question de la fabrication de leurs appareils. Moins de marges et de meilleures conditions de travail en ayant recours à plus de travailleurs, ce n’est pas cela qui mettrait la pomme dans le rouge.

Les délais de réapprovisionnement de l’iPhone 5 ne vont pas raccourcir avec cette histoire et c’est Samsung qui doit bien rire en ce moment.

Mots clés : , , ,