Avec l’échec des négociations dans le rachat de Bouygues Telecom, Stéphane Richard, patron d’ Orange , estime que les prix vont augmenter dans la téléphonie mobile.
On ne pensait pas que la finalité des négociations n’aboutirait pas et pourtant… Le rachat de Bouygues Telecom n’est plus d’actualité après de nombreuses semaines de discussions entre les différents opérateurs mobiles concernés.

Ce sont les prix qui, pour lui, devraient augmenter dans un marché à quatre opérateurs mobiles. Il est convaincu que la guerre des prix n’aura plus lieu : « Je vous fais le pari, au contraire, que les prix vont remonter. Il y aura de l’agitation, mais pas de guerre des prix. Les promotions vont s’arrêter, c’est beaucoup d’argent gaspillé pour quelque millions de consommateurs sur un total de 60 millions. Les clients que vous gagnez en mars sont perdus en avril ».

Nous verrons s’il a raison. Il semble difficile à l’heure actuelle d’imaginer un tel scénario avec des forfaits mobiles illimités à moins de 20€ et de la data toujours en progression dans l’enveloppe allouée aux forfaits mobiles concernés. En revanche, hormis à certaines périodes de l’année, les offres promotionnelles à prix cassé ne devraient plus autant s’enchaîner que ces derniers mois mais elle ne devraient pour autant pas disparaître si facilement dans un contexte de récupération de clients et de forfaits sans engagement.

Free Mobile devra continuer d’animer le marché de la téléphonie mobile et se relancer sur la partie fixe avec sa nouvelle Freebox qui devrait arriver d’ici juin. Free n’a plus le choix dans un contexte à quatre opérateurs mobiles et devra continuer de s’imposer avec un modèle différent, bien que difficile car de plus en plus imité dans ses offres illimitées.