Alors que Free Mobile ajoute au compte gouttes des territoires hors France dans son forfait illimité, Orange se prépare à riposter.

Si la 4G est un enjeu majeur pour les opérateurs mobiles cette année, il semblerait que l’itinérance à l’Etranger soit également un sujet brûlant dans le monde de la téléphonie mobile en France. Ainsi, si Free Mobile a ajouté le Portugal, Les Antilles, La Guyane et l’Italie, Orange ne se bat plus contre la Commission Européenne qui souhaite voir les frais d’itinérance disparaître en Europe. Au contraire, l’opérateur mise désormais sur L’internet à l’étranger à prix « très abordable ».

Hier, Stéphane Richard était à Madrid et a donné le ton : « En avant toute sur l’opportunité du roaming en Europe ! ». Il n’approuve pas le cadre imposé par Neelie Kroes mais n’a pas d’autre choix et veut en faire une force et « transformer cela en vraie opportunité, soyons pragmatiques et audacieux ! Ce doit être une de nos priorités commerciales : il faut améliorer nos offres, en particulier sur la data ».

La force de l’opérateur réside dans sa présence dans d’autres pays d’Europe et peut ainsi compter sur sa filiale pour utiliser son réseau mobile sans dépendre d’un autre opérateur. Ceci étant, il ne serait pas question de proposer ce roaming gratuitement mais à prix abordable…

Dans tous les cas, tous les opérateurs mobiles Européens devront trouver des accords en commun pour se conformer aux décisions de la commission européenne. Tout ceci n’est qu’un début…

source : La Tribune