Stéphane Richard, lors de la commission réglementaire à l’Assemblée Nationale, est revenu sur l’itinérance avec Free Mobile et clarifie la partie 2G.

La question de l’itinérance entre Orange et Free Mobile remue toujours autant le monde des Telecom. Orange , en signant un accord d’itinérance avec Free Mobile assure un signal à la fois 2G et 3G sur l’ensemble du territoire Français en zone de couverture réseau de l’opérateur.

Si l’itinérance 3G est soumise à pression pour extinction par plaques géographiques, l’avancée de la couverture réseau en propre de Free Mobile, qui couvre désormais 78% de la population, met encore plus la pression sur le sujet.

Selon les termes de la licence accordée à Free Mobile et selon le spectre que détient Orange , Stéphane Richard rappelle que sur la 2G, il y aura bien toujours un service d’itinérance 2G au delà de décembre 2017 pour son concurrent Free Mobile. Tels sont les accords. En revanche, concernant la 3G, Stéphane Richard laisse bien entendre qu’il ne fera pas perdurer l’accord d’itinérance 3G et que Free Mobile devra se débrouiller uniquement avec son propre réseau mobile afin d’assurer un signal 3G.

Du fait de l’itinérance 2G, Free Mobile sera en mesure d’être sous couverture réseau sur la majeure partie de la population Française. Et d’ici 2 ans, son réseau 3G devrait dépasser plus de 90% de couverture de la population.

Stéphane Richard rappelle par ailleurs qu’il n’est pas exclu que Free Mobile puisse d’ici là racheter le réseau d’un concurrent.