Si Bouygues Telecom mène actuellement des tests sur la bande de fréquences 2G pour l’utiliser en 4G, Orange et SFR indiquent s’y opposer. En fait, ils y voient un avantage pour Free Mobile

L’ARCEP qui a autorisé Bouygues Telecom à tester la 4G sur la bande de fréquences 2G a lancé une consultation publique à ce sujet.

Cette bande de fréquences à 1800 Mhz aurait pour avantage de permettre une meilleure couverture du réseau 4G Français et cerise sur le gâteau, l’iPhone 5 deviendrait alors compatible 4G France.

Le problème pour Orange et SFR se situe ailleurs : si l’ARCEP autorise cette reconversion de fréquences, Free Mobile devrait alors bénéficier d’une partie de ce spectre. Ayant obtenu une licence 4G dans la bande de fréquences 2600 Mhz, Free Mobile pourrait alors obtenir de la 4G à 1800 Mhz, permettant une meilleure couverture.

Quant on sait que Orange , SFR et Bouygues Telecom ont payé très cher leurs licence 4G dans la bande 800 Mhz (la meilleure en terme de couverture réseau), les opérateurs imaginent mal que Free Mobile profite de cet avantage.

Le PDG de SFR , Stéphane Roussel, s’oppose très clairement à ce “cadeau” :

On demande une certaine stabilité dans les décisions […] On a dépensé 1 milliard d’euros pour les fréquences, on ne souhaite pas que l’Etat change les règles du jeu à court terme

Quant à France Telecom Orange , Pierre Louette, le Secrétaire général du groupe, la position est similaire :

Le ‘refarming’ 1800 Mhz ne peut avoir pour seul objet de contourner des licences vendues 3,6 milliards d’euros, et d’avantager un acteur“.

L’ARCEP devrait finalement trancher en mars 2013 et permettre à Free Mobile d’accéder à ces fréquences si la reconversion est autorisée. En effet, l’ARCEP doit s’assurer que le principe d’égalité entre opérateurs soit respecté.

source : zdnet