Orange se vente d’avoir obtenu les meilleures bandes de fréquences 800 et 2600 Mhz pour la 4G et il a raison. C’est l’occasion de critiquer Bouygues Telecom et la 4G 1800 Mhz.

En cette rentrée des classes 2013, nous n’allons entendre parler que de 4G, nouveau fer de lance des opérateurs mobiles dans un marché devenu ultra concurrentiel après des années de calme.

Si Bouygues Telecom a obtenu la possibilité d’utiliser les fréquences 1800 Mhz initialement utilisées pour de la 2G afin d’en faire de la 4G, Orange tient à remettre les choses au clair sur cette 4G bancale : « les antennes 1800 MHz n’ont ni la couverture du 800 MHz – elle est quatre fois moindre – ni le débit du 2600 MHz. Et elles ne permettent pas non plus de pénétrer à l’intérieur des bâtiments. C’est donc le plus mauvais des deux mondes. »

Chez Orange« la 4G est fonction de la quantité et de la qualité du spectre de fréquence qu’on utilise. Or, Orange a eu la meilleure partie du morceau […] Tous nos sites sont reliés au réseau de collecte par une fibre optique à 500 Mbit/s, ce qui nous permet de proposer des débits 4G pouvant aller jusqu’à 150 Mbit/s. Chez d’autres opérateurs, certains sites ne sont reliés qu’à 40 Mbit/s, ce qui ne permettra pas de dépasser 10 ou 15 Mbit/s en utilisation ».

Chez Free Mobile, on ne sait pas vraiment comment sont reliées les antennes 4G au coeur du réseau et la condition élémentaire à de très bons débits 4G est liée au déploiement de la fibre optique de l’opérateur. Si Free dispose d’un réseau de fibre optique, il n’est pas autant déployé que chez Orange mais cela ne l’empêche pas de passer des accords avec les communautés de communes qui peuvent disposer de leur propre réseau de fibre optique à destination des entreprises.

source