On n’arrête plus Numericable : après le rachat de SFR et Virgin Mobile, l’opérateur veut acheter Bouygues Telecom.

La folie des grandeurs ? Numericable veut grossir. Selon Les Echos, le directeur général d’Altice, maison mère de Numericable, a annoncé publiquement qu’il serait très intéressé pour racheter Bouygues Telecom si une telle proposition se présentait.

Il n’y aurait donc cependant pas de discussions en cours actuellement mais la porte est grande ouverte. iliad a également tenté de racheter Bouygues Telecom mais sans succès, face à une proposition qui ne convenait pas à Bouygues. Ce dernier a alors opéré un changement de cap et de gestion pour se battre dans le monde des Telecom. Mais cela n’empêche pas Altice de revenir sur ce sujet de consolidation du marché des Telecom.

Reste à savoir comment l’autorité de la concurrence se positionnerait. En effet, lorsque Bouygues Telecom souhaitait racheter SFR ? il était question de vendre son réseau mobile à Free afin de mettre toutes les chances de son côté pour que la vente soit autorisée. De même, Numericable étant désormais propriétaire de SFR , si une telle vente avait lieu, Altice devrait faire des concessions et ne pourrait acquérir la totalité de Bouygues Telecom. La maison mère de numéricable aurait de ce fait déjà contacté iliad afin de voir si l’opérateur serait intéressé par une part du gâteau. Sauf que selon BFM Business, « les relations entre Patrick Drahi et Xavier Niel sont plus qu’exécrables : ils ne se parlent plus depuis plusieurs années. » Ceci étant, Free et Bouygues Telecom avaient bien réussi à trouver un terrain d’entente et Xavier Niel et Martin Bouygues avaient trouvé le moyen de discuter de ce dossier.

Mais depuis le rachat de SFR par numericable, le fait de racheter le réseau mobile de Bouygues Telecom n’est plus d’actualité, ce pourquoi Free a augmenté significativement le déploiement en propre de son réseau mobile. Et étant donné que Free Mobile couvre 75% de la population, le fait de récupérer le réseau mobile d’autre autre opérateur à un certain prix ne devient plus vraiment intéressant. Xavier Niel aurait donc décliné toute discussion à ce sujet.