Alors que Numericable ne semble clairement plus le favori pour le rachat de SFR , le cablo-opérateur donne un ultimatum à Vivendi.

Bouygues Telecom semble avoir toutes les faveurs pour le rachat de SFR . Aussi bien l’autorité de la concurrence que le Gouvernement via les appréciations d’Arnaud Montebourg et l’accord signé entre Free Mobile et Bouygues Telecom pour la vente de l’intégralité du réseau mobile de Bouygues font de l’ombre à Numericable qui s’est écroulé en bourse.

Face à cette situation, Numericable a décidé de faire pression sur Vivendi. Il n’est pas certain que cette stratégie soit la meilleure mais toujours est-il que Vivendi a jusqu’à vendredi pour se prononcer concernant l’offre de Numericable. Dans un communiqué, l’opérateur indique donc que sa proposition de rachat n’est valable que jusqu’à vendredi. Il met en avant son offre face à Bouygues Telecom en déclarant que son offre “constitue le projet industriel le plus solide et le plus crédible pour le secteur des télécoms en France. Ce projet de rapprochement de Numericable et SFR sécurise l’emploi et l’investissement dans les deux entités et chez les sous-traitants de toute la filière […] “Il permettra un accroissement et une accélération des investissements dans le réseau fibre visant à soutenir le plan France Très Haut Débit du Gouvernement. Ce projet est incontestablement le plus avantageux pour les salariés, les clients et pour l’ambition française sur le marché des télécoms”.

Toujours est-il que cela ne plait pas au gouvernement dans le sens où Altice, maison mère de Numericable, est basée au Luxembourg alors que Bouygues est une entreprise Française…

source

Mots clés : , ,