Un certain 10 janvier 2012, Xavier Niel montait sur scène devant une salle pleine de journalistes et présentait l’offre Free Mobile…

Retour sur la genèse de Free Mobile

Si l’offre Free Mobile a été découverte par le grand public ce 10 janvier 2012, la société en elle-même a été créée le 24 juillet 2007 ! Et oui, iliad avait déjà tenté d’acquérir une licence mobile 3G en 2007 mais sans succès. Ce n’est que le 17 décembre 2009 que l’ARCEP retiendra sa candidature.

Free Mobile est alors autorisé à utiliser les bandes 900 Mhz et 2100 Mhz dans le cadre du déploiement de son propre réseau mobile 3G. L’opérateur dispose alors de 2 spectres de 5 Mhz duplex pour un montant de 240 millions d’euros. Les autres opérateurs mobiles crient alors au scandale et estiment que le prix de cette licence est bradé par rapport à ce qu’ils ont payé pour obtenir la leur. Sauf qu’il faut comparer ce qui est comparable. Free Mobile arrive sur le marché Telecom mobile avec des années de retard et dispose de moins de fréquences 3G et moins de spectre que ses concurrents. Par ailleurs, l’opérateur ne dispose alors d’aucun spectre dans la bande 1800 mhz et aucune licence 2G.

Le 12 janvier 2010, Free Mobile est autorisé à utiliser les fréquences qu’il a obtenu. L’opérateur a alors 2 ans devant lui pour lancer le déploiement de son réseau mobile et couvrir au moins 25% de la population Française à la date butoir du 12 janvier 2012, data à laquelle il devra lancer ses offres au plus tard.

Par ailleurs, Free Mobile obtient une licence 4G le 22 septembre 2011 avec un spectre de 20 Mhz dans la bande 2600 Mhz pour un montant de 271 millions d’euros. Concernant les fréquences 4G dans la bande 800 mhz, on apprendra le 22 décembre 2011 que Free Mobile ne remporte aucun spectre mais dispose d’un droit d’itinérance 4G dont il n’a visiblement pas encore fait la demande et ne la fera probablement jamais.

Afin de couvrir l’ensemble de la population Française, Free Mobile a contracté un accord d’itinérance avec l’opérateur Orange afin d’utiliser son réseau mobile le temps de déployer son propre réseau mobile. Cet accord très contesté par ses concurrents fait encore couler de l’encore aujourd’hui, notamment sur la qualité du service qui ne semble pas égale avec l’expérience utilisateur d’un client Orange .

Free n’attend pas le lancement de Free Mobile pour sa révolution du mobile

A la fin de cette même année 2010, en décembre, Free présente sa Freebox Révolution et annonce que les appels vers les mobiles deviennent inclus et illimités à partir de la ligne fixe Freebox. On apprendra plus tard par ailleurs que la Freebox Révolution dispose d’un emplacement dédié au boitier femtocell, permettant à chaque Freebox de délivrer un signal 3G pour les abonnés Free Mobile. Xavier Niel promet de diviser par deux la facture mobile des Français, ce qui fait couler beaucoup d’entre et commence à semer la panique chez les autres opérateurs mobiles déjà en place.

La concurrence se prépare

Lorsque la concurrence ne peut plus éviter l’arrivée d’iliad dans la téléphonie mobile, elle lance alors des opérateurs “low cost”. Ainsi on découvre des offres sous les nom de Sosh pour Orange , B&You pour Bouygues Telecom et RED pour SFR . Tous proposent des prix jamais vus jusqu’alors dans la téléphonie mobile en France avec des forfaits sans engagement et des appels et SMS illimités et 1 Go de data. Aucun support n’est proposé en boutique et tout est dématérialisé sur Internet. Xavier Niel peut-il alors encore diviser la facture mobiles des Français par deux ? Certains médias ainsi que ses concurrents commencent à en douter et penser avoir gagné la bataille… jusqu’à ce jour du 10 janvier 2012

Lancement de l’offre Free Mobile

Quelques semaines avant le lancement de l’offre Free Mobile, un véritable enchaînement de Buzz en tout genre autour de Free Mobile apparaît sur la toile. Entre du code caché dans les pages du site de Free, le tweet de Xavier Niel ou encore des photo-montages, la pression monte. Et ce 10 janvier 2010 arrive :

Free Mobile semble dépassé par les inscriptions qui fusent dans les premiers jours et le site est difficilement accessible. Rapidement, l’opérateur séduit un grand nombre d’abonnés qui quittent leur ancien opérateur sans regret.

Aujourd’hui, Free Mobile couvre plus de 80% de la population en 3G, plus de 60% en 4G et vient de remporter des enchères dans la bande de fréquences 700 mhz pour son réseau 4G avec 10 mhz de spectre tout en utilisant depuis peu 5 mhz de spectre dans la bande 1800 mhz. Pour ces dernières, Free Mobile disposera de 15 mhz de spectre fin mai 2016.

Avec presque 12 millions d’abonnés 4 ans plus tard, Free Mobile est devenu le 3ème opérateur mobile en France et Bouygues Telecom pourrait être amené à disparaître au regard des discussions entamées fin décembre 2015 entre ce dernier et Orange .

Le 11 janvier 2012, soit le lendemain du lancement de l’offre Free Mobile, Xavier Niel répondait à Univers Freebox que des forfaits 100% data Free Mobile allaient être lancés dans les prochaines semaines… peut-être fallait-il comprendre les prochaines années car l’offre n’existe toujours pas.

Ceci étant, Free Mobile propose 50 Go de data 4G et le mode modem est inclus dans l’offre, ce qui revient finalement presque au même avec une offre simple et toujours plus pour le même prix.

En tout cas, Merci Free. Chapeau bas les gars.