Alors que les consommateurs se réjouissaient d’espérer ne plus payer de hors forfait énorme en déplacement à l’Etranger, un revirement de situation vient d’avoir lieu. Snif…

Lorsque la commissaire européenne Neelie Kroes avait déclaré qu’elle allait imposer aux opérateurs mobiles européens une baisse importante de prix sur les coûts d’itinérance, les opérateurs ont crié au scandale quand les consommateurs européens ont soufflé. Mais bon, ça c’était avant…

Si Neelie Kroes criait haut et fort que « les consommateurs en ont assez de se faire voler à cause des tarifs du roaming » et que « la différence de tarifs entre les appels depuis l’étranger et ceux depuis son propre pays devrait tendre vers zéro », un document de la commission européenne repéré par Reuters indique que le projet serait abandonné.

Il était question de réduire le prix de l’itinérance de 70% par rapport aux prix pratiqués actuellement concernant la voix. Même la partie data n’est plus mentionnée. Neelie Kroes aurait rencontré les patrons des opérateurs  Orange , Telecom Italia, Telefonica et Deutsche Telekom fin juillet et force est de constater qu’ils ont du être très convaincants pour qu’elle abandonne purement et simplement toute baisse conséquente.

Heureusement pour nous, Free Mobile a décidé de ne pas attendre en permettant une utilisation illimitée de son forfait 35 jours par an au Portugal. D’ailleurs, l’opérateur devrait ajouter de nouveaux pays européens avant la fin de l’année…

source

Mots clés : , ,