Free Mobile a largement dépassé le cap des 3 millions d’abonnés. L’opérateur mobile a donc assez de recul pour confirmer que l’offre Free Mobile restera le plus longtemps possible aux mêmes prix.

Tarifs Free Mobile validés

Si Xavier Niel avait annoncé le 10 janvier 2012, au lancement de l’offre Free Mobile, que les prix étaient garantis pour les 3 premiers millions d’abonnés, quelques mois plus tard, ce palier est dépassé.

Au premier trimestre 2012, Free Mobile comptabilisait déjà 2 610 000 abonnés, un record absolu en si peu de temps dans la téléphonie mobile.

Xavier Niel indiquait en janvier : “On a mis une limite théorique à 3 millions pour ensuite se poser la question : est-ce qu’on s’est trompé dans nos calculs économiques d’une façon ou d’une autre ? On pense que non, et donc ce prix aura une pérennité. Si on s’est trompé, on s’engage à ne pas changer le prix pour les 3 premiers millions. Mais dans l’autre sens, si on choisit de baisser les prix, on les baissera pour tout le monde“.

Puis Thomas Reynaud, le directeur financier d’Iliad,  expliquait sur RTL le matin même du dévoilement du nombre d’abonnés : “On ne va pas changer une recette qui fonctionne, on n’a pas vocation à changer le prix de nos offres“.

Aujourd’hui, c’est Xavier Niel qui confirme clairement à Capital que les tarifs Free Mobile ne bougeront pas : “Nos tarifs ne bougeront pas et resteront au même niveau pour longtemps. Nous avions pris ce repère [ndlr : des 3 millions d’abonnés] pour mesurer la consommation moyenne de nos abonnés et ajuster éventuellement nos prix. Nous avons maintenant une bonne visibilité”.

Free Mobile n’est pas low cost

Nous l’évoquions hier, Free Mobile n’est pas low cost et n’est pas à comparer à Sosh, B&You ou RED qui ne sont pas proposés en boutique contrairement à l’offre Free Mobile.

Par ailleurs, Free Mobile dispose d’une véritable assistance technique gratuite qui a d’ailleurs obtenue la première place dans la relation client.

Si les opérateurs critiquent Free Mobile sur les investissements, ce dernier répond qu’il dépensait moins en s’y prenant mieux. La compatibilité de toutes les antennes relais Free Mobile en 4G permet en effet à l’opérateur de réduire ses coûts de déploiement pour obtenir un réseau prêt à accueillir la norme de demain.

Free Mobile continue de recruter

Xavier Niel a confié à Capital que Free Mobile est toujours un succès depuis le lancement : « je peux vous confirmer que nous continuons à enregistrer une croissance très forte”.

Cette croissance augmente d’autant plus qu’il est maintenant possible d’opter pour l’option multi-lignes mais également de passer du forfait 2 euros au forfait illimité, procédures impossibles au lancement de l’offre.

Mots clés : , ,