Les réseaux sociaux et les systèmes d’exploitation des mobiles permettent de communiquer par messagerie en temps réel. Est-ce le début de la fin pour les SMS ?

Xavier Niel le disait lui-même lors de la présentation de l’offre Free Mobile : “C’est quoi un SMS ? C’est un p’tit twit, c’est n’importe quoi, c’est tout court, c’est minuscule”. Dans une interview ultérieure, il indiquait que tout finirait par passer par Internet dans la téléphonie mobile. C’est d’ailleurs déjà le cas chez Free Mobile sur son réseau en propre, ayant opté pour un réseau tout IP.

Revenus des SMS en chute libre

Cette tendance commence à se vérifier : les opérateurs  mobiles, tout pays confondu, vont perdre sur cette année 2012 23 milliards de dollars et ce, à cause des utilisateurs qui privilégient de plus en plus les services Web.

Pour les utilisateurs de l’iPhone, un iMessage remplace le SMS. Encore faut-il que son correspondant ait lui aussi un iPhone. Mais si l’on élargit la communication par message court aux utilisateurs de smartphones, bon nombre d’applications peuvent remplacer le SMS.

De la messagerie facebook en passant par Windows Live ou encore Skype, Google et autres creusent également peu à peu leurs places.

En France, de plus en plus de forfaits proposent des SMS illimités. Mais dans d’autres pays où ce n’est pas le cas, la messagerie instantanée rencontre un succès grandissant : elle permet d’obtenir des messages illimités.

En 2011, on estime que les opérateurs ont perdu 13.9 milliards de dollars et la perte devrait augmenter à 54 milliards en 2016.

Le SMS a-t-il encore un avenir face à ce constat ?

source