Depuis le lancement de Free Mobile, nous assistons à un chamboulement sans précédent des offres mobiles. Que ce soit Sosh, B&You , SFR Red ou encore La Poste Mobile, NRJ Mobile ou Prixtel, on n’a jamais assisté à des baisses aussi rapides et aussi nombreuses en… si peu de temps ! Mais qu’en sera-t-il vraiment des opérateurs n’ayant aucun réseau et louant celui d’un autre ? Peut-on imaginer un futur à ces MVNO dont les marges vont être grandement revues à la baisse ?

Malgré toutes ces baisses, personne ne s’est véritablement aligné sur le forfait illimité Free Mobile à 19,99€.

Si les opérateurs mobiles historiques ont créé des marques “low-cost” avec Sosh ( Orange ), B&You (Bouygues Telecom) et Red ( SFR ), force est de constater que l’offre est soit plus chère, soit moins complète, soit les deux à la fois…

Ajoutons dans ce paysage les acteurs qui n’ont pas leur propre réseau et qui dépendent d’un des opérateurs historiques cités ci-dessus : les MVNO. Ils tentent de se dissocier par des discours différents, pour se démarquer en se donnant une autre image…. mais quelle image ? Aujourd’hui on retient le prix et les services associés.

Il semblerait que ces baisses massives du prix des forfaits traduisent un véritable phénomène de migration d’un opérateur vers un autre et que les opérateurs réajustent en permanence leurs formules pour conserver ou convaincre de nouveaux clients.

Là où Free Mobile a une offre simple et claire avec seulement 2 forfaits, que l’on peut facilement retenir et donc communiquer autour de soi, les autres opérateurs se perdent dans des offres revues sans cesse avec des prix qui bougent d’une semaine à l’autre. On finit par ne plus rien retenir et on est perdu.

Dans ce contexte, il y a de fortes chances que les consommateurs se focalisent sur les opérateurs historiques, par sécurité, et sur Free Mobile, parce qu’il est opérateur mobile à part entière et parce qu’on retient facilement son offre.

Les MVNO, s’ils ne décident pas rapidement d’une véritable stratégie, la suite de leur histoire pourrait être catastrophique.

Enfin, n’oublions pas que Free Mobile accueillera des MVNO mais cela n’aura de sens que lorsque Free Mobile aura couvert l’ensemble de la population. En effet, l’opérateur ne pourra pas accepter des MVNO avec en leur proposant une couverture en itinérance sur le réseau Orange .

[adfever type=”top-category” value=”115″]