Il n’y a pas que les grands opérateurs qui sont perturbés par l’arrivée de Free Mobile. Les opérateurs mobiles virtuels (MVNO), représentés par le collectif Alternative Mobile, attirent l’attention du gouvernement.

Les opérateurs virtuels se sentent délaissés par les mesures du secteur Telecom prises par le gouvernement. Le collectif Alternative Mobile a saisi l’autorité de la concurrence, alertant sur leurs contraintes dans un marché en pleine mutation.

On connait bien Alternative Mobile pour sa déclaration à propos de Free Mobile : le collectif qualifiait alors les offres de Free Mobiles destinées aux MVNO de mascarade. Mais depuis cette alerte en mai, rien ne semble avoir bougé pour leur situation.

Si Free Mobile propose un forfait une heure et 60 SMS pour 2 euros TTC, l’offre de l’opérateur envers les MVNO etait de 2 euros hors taxes pour l’accès mensuel… Impossible de s’aligner dans ces conditions. Free Mobile avait alors revu à la baisse son offre.

Mais Alternative Mobile estime que ce n’est pas suffisant et demande donc à l’autorité de la concurrence de s’en mêler.