C’est en tout cas le souhait de l’UFC Que Choisir qui, via un courrier recommandé, met en demeure Free Mobile de communiquer sur ses pannes. L’UFC rappelle les obligations de transparence et d’informations auprès des clients et demande, au regard des coupures de services à répétition, que ses abonnés soient indemnisés en conséquence. Free Mobile n’a pas encore réagit et ne le fera sans doute pas avant de prendre en compte ce qui ressortira de la rencontre avec Orange

Alain Bazot, Président de l’association UFC Que choisir a expliqué au Journal Le Monde que “les clients ont droit à une information loyale sur ce qui se passe chez Free. L’opérateur ne leur en donne pas suffisamment. Dans notre courrier, nous lui rappelons cependant que tout dysfonctionnement est une inexécution contractuelle qui ouvre droit à réparation pour le consommateur en vertu de l’article 1147 du code de la consommation“.

Il rappelle à cette occasion que “Les opérateurs de téléphonie mobile sont tenus à une obligation de résultat“. Cependant, le réseau de Free Mobile doit subir une coupure de service de deux jours pour donner droit à indemnisation selon les conditions générales de ventes de l’opérateur.

Le président de l’UFC dit ne pas s’acharner contre Free Mobile : “Nous ne sommes pas une association anti-Free primaire. Nous nous réjouissons de l’arrivée d’un quatrième acteur sur le marché du mobile. Et nous comprenons que leur réseau puisse rencontrer des problèmes au début. Sauf que là, cela commence à durer“.

Free Mobile a donc 10 jours pour donner des explications à ses clients et pour résoudre les problèmes de réseau actuels, sans quoi, l’UFC Que Choisir attaquera Free en justice !

Nous verrons si Free Mobile s’exécutera et proposera une indemnité pour ses abonnés mobiles et si le réseau fonctionnera sous peu sans coupure de service. L’opérateur fait tout son possible pour gonfler son réseau et ainsi éviter les saturations en “ajoutant de la capacité partout“. Reste à savoir en combien de temps cela permettra de ne plus causer de coupure de service et si les débits 3G reviendront à la normale.

Décidément, après un lancement précédé d’un buzz sans précédent pour en entreprise telecom, Free Mobile fait toujours autant parler de lui mais malheureusement, avec une teneur qui s’inverse…

[adfever type=”top-category” value=”115″]