Si hier nous estimions que Free Mobile n’aurait pas de problème de pose d’antennes relais sur Paris, se pose la question de la couverture réseau de Free Mobile. En effet, pour que Free Mobile puisse commercialiser ses offres, l’opérateur doit répondre à des obligations de couverture de la population. Sans cet objectif atteint, il devient impossible pour Free Mobile de lancer ses offres. Le lancement des forfaits Free Mobile pourrait donc être retardé…

Tant que la Mairie de Paris ne sera pas parvenue à un accord avec les opérateurs mobiles, aucun opérateur n’est actuellement autorisé à poser la moindre antenne relais sur les structures appartenant à la Mairie.

Si le problème qui se pose n’est pas tant dérangeant pour les trois autres opérateurs qui couvrent déjà la capitale, le petit dernier Free Mobile voit la progression de sa couverture réseau tout simplement stoppée.

Il y a certes un accord d’itinérance avec Orange , valable à partir du 1er janvier 2012 concernant la 3G, mais cet accord n’est valable qu’à partir du moment où Free Mobile peut lancer ses offres. Et pour lancer ses offres, Free Mobile doit couvrir 27% de la population.

Il existe d’autres grandes villes en France où Free Mobile peut remplir cet objectif mais on imagine bien que Paris est une ville prioritaire pour l’opérateur.

Dans ces conditions, si Free Mobile a accentué ses négociations plus particulièrement avec Paris pour poser ses antennes, cette situation bloquante pourrait sérieusement remettre en question le taux de couverture obligatoire nécessaire au lancement de ses offres.

Dans un tel scénario, c’est donc l’impasse qui ne permet plus à Free Mobile de remplir ses objectifs de couverture selon le calendrier établi.

Nous émettons une réserve toutefois : Free Mobile pourrait très bien avoir déjà atteint cet objectif de couverture de 27% de la population. Mais si l’opérateur ne lance encore aucune souscriptions aux forfaits Free Mobile, c’est parce qu’il faudra bien attendre le 1er janvier 2012 afin de disposer d’une couverture 3G nationale via le réseau d’ Orange .

Sans couverture nationale, les premiers clients de Free Mobile s’exprimeraient en déplorant la lenteur de l’accès Internet qui passerait en Edge (Free Mobile peut déjà utiliser le réseau Edge selon l’accord signé avec Orange ) là où les antennes Free Mobile seraient absentes.

Il n’est donc évidemment pas question de lancer des offres avec une couverture 3G partielle, ce serait une mauvaise publicité assurée.