Et oui, depuis aujourd’hui il est illégal de procéder à un desimlock de son téléphone mobile aux Etats-Unis. Toute utilisation logicielle visant à désimlocker son mobile est punie par la loi.

Avec un iPhone par exemple, il est possible avec certaines versions du smartphone combinées à certaines versions de iOS de procéder à un jailbreak et ensuite de désimlocker son iPhone de manière logicielle. Ainsi, le téléphone mobile est en mesure d’accepter n’importe quelle carte SIM afin de pouvoir changer d’opérateur.

Mais alors pourquoi les Etats-Unis ont voté une loi interdisant le désimlock par ses propres moyens ? Est-ce pour aider les entreprises de téléphonie mobile, notamment les opérateurs mobiles américains ? Officiellement, la réponse est plutôt du côté du marché dit “tombé du camion” pour enrayer celui-ci.

Si en France il est possible de demander un desimlock officiel 3 mois après l’achat et si de plus en plus d’opérateurs mobiles Français fournissent des téléphones mobiles non simlockés, la tendance n’est pas suivie outre atlantique et se durcit.

Seule solution légale ? Il faudra soit payer le téléphone mobile au prix fort en s’assurant qu’il n’est pas bloqué chez un opérateur, soit attendre patiemment la fin de son contrat mobile auprès de son opérateur.

Ceci étant, on voit mal comment cette loi pourrait être appliquée car les autorités vont avoir autre chose à faire que de vérifier si un téléphone mobile a été désimlocké non officiellement, comprenez en passant par l’opérateur d’origine.

Merci à Jaybay

Mots clés : ,