Si deux opérateurs mobiles ont porté plainte à la brigade financière de Paris en s’en prenant à l’accord d’itinérance entre Free Mobile et Orange , ce dernier a indiqué à 20minutes.fr que «Le contrat est évolutif, on discute en permanence pour adapter la fourniture de services aux besoins de Free». Selon ces opérateurs, le contrat d’itinérance serait trop avantageux pour Free Mobile

La plainte a été déposée parce que ces deux opérateurs anonymes (pour le moment) estiment qu’une entente entre Free Mobile et Orange sur l’itinérance permet à Free Mobile des modalités très avantageuses, trop au gout de ces opérateurs.

Cette plainte est étonnante dans le sens où Free allait de toute façon signer un accord avec l’un des opérateurs historiques pour lui permettre d’obtenir une couverture 3G nationale. D’ailleurs Free a indiqué avoir obtenu des propositions des autres opérateurs mais il a préféré payer plus cher pour utiliser le réseau d’ Orange , le meilleur de tous.

La démarche viserait la possibilité d’obtenir plus de transparence sur l’accord des deux opérateurs étant donné le caractère confidentiel de celui-ci. Cependant, comme l’a rappelé l’ARCEP, il s’agit d’un accord entre deux entreprises suite à négociations. Ils n’ont pas à communiquer sur le contenu de cet accord.

On imagine alors que cette démarche provient de certains opérateurs mobiles virtuel dits MVNO qui n’auraient pas obtenu de propositions assez intéressantes à leurs goûts de la part d’ Orange et qui de plus, n’ont pas été satisfaits des offres de Free Mobile à leur égard. Une sorte de manœuvre de la dernière chance ?

En attendant, si Free Mobile et Orange se sont entendus pour l’itinérance, le contrat doit s’adapter à la situation car les opérateurs n’avaient pas prévu une saturation des liaisons entre les deux réseaux aussi rapide.

Orange a donc précisé le caractère évolutif du contrat afin de s’adapter à la situation et d’honorer sa mise à disposition de la couverture 3G.

[adfever type=”top-category” value=”115″]