Il y a quelques jours, certains sites communautaires comme Freenews ou Univers Freebox ont repris un article de la Tribune au sujet de l’association MUNCI qui avait écrit un article sur les problèmes que rencontrent encore certains abonnés Free Mobile. L’association répond aujourd’hui à ces articles dont l’information a été “amplifiée maladroitement” et avec une prise de position affirmée face à une “polémique“.

Pour résumer la situation, l’association professionnelle MUNCI a publié un article dans lequel elle explique que certains membres de l’association rencontrent des problèmes sérieux avec le réseau Free Mobile, même depuis le renforcement des capacités d’interconnexions entre le réseau Orange et le réseau Free Mobile.

Elle ne mâche pas ses mots lorsqu’elle commente l’affirmation des dirigeants de Free Mobile sur ces problèmes définitivements résolus :

Nous arrivons à la mi-mai où les dirigeants de Free Mobile affirment à nouveau qu’il n’existe“plus aucun problème technique sur le réseau Free Mobile”(Maxime Lombardini, DG) et que“désormais tout est rentré dans l’ordre, les ennuis sont derrière nous”(Thomas Reynaud, Dir.financier) !

Forts mécontents d’un tel mensonge qui méprise implicitement les clients non négligeables rencontrant toujours des difficultés (dont nos adhérents), nous avons publié cette petite brève, car ceux qui nous connaissent savent que la désinformation nous est insupportable…
Si nous l’avons fait, c’est parce que nous avons malheureusement constaté que personne d’autre ne l’a fait à notre place, en particulier aucune association de consommateur et… aucun site communautaire sur Free !
Nous ne nous attendions pas à ce qu’elle soit reprise par La Tribune

Le ton est donné…

Suite à la parution dans La Tribune de l’article à propos de l’association MUNCI, Freenews et Univers Freebox ont repris l’information pour en informer la communauté Freenaute. Le MUNCI estime que les deux sites communautaires ont été maladroits :

Encore plus surprenant, voilà que deux des principaux sites communautaires sur Free (Freenews et Univers Freebox) emboitent le pas à la Tribune, moins pour abonder dans le sens de notre critique et dans celle de la défense des “victimes” que pour stigmatiser notre brève en nous soupçonnant de partialité et en paraphrasant l’interrogation un peu maladroite de la Tribune sur nos “véritables motifs” !
A la suite de ces articles, nous avons reçu beaucoup de messages, tantôt de soutien tantôt hostiles et agressifs.
Nous avons publié certains commentaires sur nos forums (uniquement les commentaires pertinents, utiles au débat et respectueux, qu’ils soient en accord ou en désaccord avec nous).
Nous avons également lu les commentaires des freenautes sur les forums de ces sites et, avouons-le, nous avons souvent bien rigolé tout en nous posant parfois, à notre tour, quelques questions sur leurs véritables motifs et origine (…).
Hélas, nous avons moins rigolé à propos de plusieurs messages (publics et privés) particulièrement mensongers, outranciers voire menaçants à notre égard qui feront l’objet de poursuites judiciaires en diffamation.

L’association MUNCI indique que “Nous voulons tout d’abord insister sur le fait que le SEUL et UNIQUE objet de notre brève était de rappeler que les problèmes avec Free Mobile ne sont pas terminés pour “tout le monde”… sans parti-pris et sans vouloir “charger” l’opérateur que nous apprécions par ailleurs. “

Comme le souligne l’association MUNCI, les sites communautaires autour de Free peuvent parfois manquer d’objectivité quand il s’agit de critiquer notre opérateur favori (et on ne s’exclue pas de cette remarque).

Ceci étant, il ne faut pas oublier que Freenews et Univers Freebox sont aussi capables d’écrire des articles moins sympathiques sur Free et Free Mobile.

Tout ceci ressemble à un gros malentendu et nous déplorons que des réactions à l’encontre de l’association MUNCI les mènent à porter plainte pour diffamation. Nous vous demanderons donc de respecter tous les tiers évoqués dans cet article afin de détendre l’atmosphère… 🙂

source : MUNCI