Début juillet, l’appel d’offre pour les fréquences 700 mhz sera lancé. Et l’ARCEP pourrait bien réserver d’office un lot pour Free Mobile.

Free mobile ne dispose pas de fréquences basses pour son réseau 4G. S’il utilise les fréquences 2.6 Ghz et peut utiliser les 1800 mhz, l’opérateur mobile n’a pas obtenu de lot dans la bande 800 mhz. Alors, lorsque l’ARCEP a commencé à travailler sur la procédure d’attribution de ces fréquences 700 mhz, Free Mobile a soumis l’idée de se voir attribuer un lot afin de ne pas être pénalisé par les fréquences déjà obtenues par les autres opérateurs mobiles. On parle ici de l’équilibre des patrimoines spectraux.

Si les fréquences 900 mhz utilisées par Free Mobile pour la 3G pourront à l’avenir être utilisée pour la 4G, l’opérateur dispose de deux fois moins de spectre que ses concurrents. N’ayant pas de fréquences 800 mhz, il y a effectivement un fort déséquilibre avec ses concurrents. Cette concurrence s’est déjà exprimée au sujet de cette attribution d’office en précisant que Free Mobile aurait pu obtenir des fréquences 800 mhz s’il avait fait une offre forte.

Dans ce contexte tendu, le président de l’ARCEP ne dément pas la probable attribution d’office à Free Mobile mais il faudra que la procédure d’attribution soit bétonnée juridiquement pour ne pas être attaquée par les autres opérateurs mobiles et rendue caduque.

Mots clés : , ,