Les trois opérateurs mobiles historiques ont pourtant lourdement insisté sur la couverture du réseau Free Mobile qui selon eux ne couvrait pas 27% de la population Française. Mais aujourd’hui, l’ARCEP vient de confirmer à nouveau que le réseau Free Mobile est opérationnel avec 753 antennes allumées, bien plus que lors de la première mesure de l’ARCEP réalisée entre novembre et décembre 2011. C’est donc toute une argumentation faussée qui tombe chez les opérateurs concurrents.

Le président de l’ARCEP était entendu aujourd’hui devant les députés à la commission des affaires économiques et valide donc à nouveau la couverture Free Mobile, validation qui accorde le droit à Free Mobile de maintenir son offre.

Si exactement 753 antennes ont été déclarées allumées, il y en a actuellement bien plus en place en attente d’être activées, généralement en attente d’autorisation d’émettre.

Certes, certaines antennes ont été éteintes, probablement pour maintenance, mais le résultat est bien là !

Le président de l’ARCEP en a profité pour dénoncer l’attitude des autres opérateurs qui remettaient en question la méthode de vérification de la couverture Free Mobile alors même qu’elle est basée sur celle utilisée concernant leurs réseaux.

Pour information, la méthode consiste à vérifier et valider que 95% des communications passées durent une minute sans interruption.

Free Mobile peut continuer son déploiement tranquillement en attendant les résultats de l’ANFR, qui devraient également valider la couverture du réseau de l’opérateur mobile.

[adfever type=”product” value=”20851692″]