Cette semaine, l’ARCEP a rendu publique une enquête sur la qualité des services mobiles des opérateurs. Free Mobile est classé dernier et Maxime Lombardini se défend… comme il peut.

Free Mobile a eu la moyenne sur seulement 2 critères quand Orange en a 213, 75 pour Bouygues Telecom et 38 pour SFR . Bien que l’ARCEP estime que Free Mobile a fait des progrès depuis le lancement de son offre mobile, la qualité 3G laisse à désirer selon l”autorité.

Maxime Lombardini trouve que l’enquête ne prenant pas en compte la connexion wifi des Box alors même que Free est l’opérateur ayant le plus gros parc de hotspots wifi avec sa Freebox, ne reflète pas la réalité de la qualité de navigation Internet. Il faut dire que Free s’appuie fortement sur ce réseau wifi afin d’alléger la data, notamment grâce au protocole EAP-SIM qui permet à la carte SIM de se connecter automatiquement au réseau wifi d’une Freebox sans intervention manuelle de l’utilisateur.

Sauf que l’ARCEP a bien mesuré la qualité du réseau mobile 3G et non le wifi qui n’en fait pas partie. Par ailleurs, Maxime Lombardini soulève que les mesures datent du début d’année et que Free Mobile a fait de grand progrès en terme de couverture depuis. Il est vrai que l’opérateur couvre désormais 65% de la population. Pour autant, il semblerait que Free Mobile exploite l’itinérance Orange à plus de 70% encore.

Enfin, argument choc, Free Mobile compte plus de 9 millions d’abonnés. Si le réseau était aussi mauvais, l’opérateur n’aurait pas autant d’abonnés. Reste à savoir combien d’abonnés Free Mobile ont le forfait illimité et utilisent donc réellement la navigation internet.

Il est normal que Free Mobiel réagisse à cette enquête qui le classe bon dernier mais avouons que l’argument du wifi ne tient pas. Il s’agit ici de la qualité du réseau 3G et non de celui des Freebox en Wifi, même si les opérateurs mobiles comptent de plus en plus sur leurs Box pour alléger leur réseau mobile avec l’augmentation des usages.

Mots clés : , ,