On ne sait plus trop quoi penser de l’effet d’annonce de Xavier Niel depuis l’annonce de 50 Go de data dans le forfait Free Mobile. Est-ce la surprise annoncée ? Y aura-t-il une keynote ?

Xavier Niel s’est exprimé en début d’année sur Free Mobile en annonçant que que son équipe s’était un peu endormie et qu’ils pouvaient encore faire baisser les prix. Depuis cette déclaration, Free Mobile a intégré la totalité de l’Union Européenne dans son forfait illimité et depuis hier, propose 50 Go de data en 4G pour 19.99€ quand la concurrence propose au mieux 40 Go pour 69.99€.

On peut alors se demander si cette déclaration n’est pas directement en lien avec ces deux derniers ajouts dans le forfait illimité de l’opérateur. Lorsque Xavier Niel indique qu’il peut encore faire baisser les prix, il parle probablement de ses concurrents et du marché de la téléphonie mobile en France dans son ensemble. Du côté de Free Mobile, si certains journalistes pensaient que Xavier Niel allait faire passer son forfait à 10€ suite à une déclaration qu’il aurait faite en coulisse, on constate que sur la Freebox le prix n’a pas changé depuis le début (il a même augmenté avec la Freebox Révolution).

Keynote Free Mobile en 2015 ?

En parlant de keynote, Xavier Niel avait raison : il y a bien eu une keynote mais celle-ci concernait le lancement de la Freebox Mini 4K. Y aura-t-il une keynote pour Free Mobile ?

xavier-niel-forfait-free-mobile

Si tel est le cas, on parlait d’une annonce avant la fin juin, puis avant la fin août. Nous avons eu un communiqué de presse début septembre pour le passage à 50 Go de data 4G. Si keynote il y a toujours, on ne sait absolument pas quand elle va se dérouler mais il est possible qu’elle soit encore retardée afin de ne pas trop rapprocher de nouvelles annonces avec cette dernière qui a fait grand bruit.

D’autres grandes annonces Free Mobile à venir

Si Free Mobile a décidé d’attaquer cette année en cassant les prix à sa manière, c’est à dire en ajoutant toujours plus de service pour le même prix et en étant trois fois moins cher que ses concurrents, l’opérateur ne va pas s’arrêter là. En avance sur le déploiement de son réseau mobile, le dernier entrant couvre déjà plus de 80% de la population en 3G et plus de 50% en 4G. Sur la 4G, il se fixe de couvrir 60% de la population d’ici la fin de l’année. Par ailleurs, Free réfléchit déjà à la fin de l’itinérance Orange dans certaines zones avant la fin de ce contrat permettant à l’opérateur de disposer d’un signal de téléphonie mobile sur l’ensemble de la population (ou du moins sur la quasi totalité de la couverture offerte par le réseau Orange ).

En se passant petit à petit du réseau Orange , Free Mobile augmente se marge et peut donc se permettre d’ajouter des services ou de la data comme il vient de le faire. Actuellement, c’est au niveau des fréquences que l’opérateur prépare quelque chose. En effet, l’utilisation et l’activation de la bande de fréquences 1800 mhz sur son réseau mobile permet à l’opérateur de proposer de la 4G+, permettant d’obtenir des débits mobiles encore plus élevés (sous réserve de smartphone compatible).

Une keynote au sujet de cette bande de fréquences n’aurait pas un impact significatif auprès du grand public qui ne comprendrait pas grand chose à cette évolution technologique. Par ailleurs, les autres opérateurs mobiles ont déjà commencé à déployer leur 4G+. Xavier Niel devra donc annoncer de services qui parlent au plus grand nombre et qui font clairement la différence avec la concurrence. On pourrait notamment penser à une offre data pure pour les tablettes à un prix très bas par rapport à ce que propose le marché.

Et si l’opérateur mobile met en place une keynote (annonce en personne de Xavier Niel et en direct, retransmis sur Internet), alors oui, on devrait pourvoir s’attendre à une annonce fracassante. En attendant, cette annonce de la rentrée concernait peut-être tout simplement le quota de 50 Go de data en 4G et il ne faudra peut-être pas s’attendre à autre chose d’ici quelques temps…

Mots clés : ,