Lors de chaque lancement du nouvel iPhone, les ventes sont spectaculaires dès les premiers jours et Apple est rapidement en rupture de stock. Faut-il imaginer le même scénario cette année ?

Si l’iPhone 6 sera selon toute vraisemblance lancé en 2 versions, Apple devra constituer un stock important cette année, d’autant plus que si les écrans sont plus grands que les anciennes générations, c’est pour répondre à la demande du consommateurs.

Steve Jobs se refusait à augmenter la taille de l’écran de l’iPhone tout simplement parce qu’il estimait que c’était la taille parfaite pour l’utiliser avec un seul doigt de bout en bout de l’écran. Mais depuis son décès, Tim Cook est à l’écoute des consommateurs et ceux-ci réclament en masse une écran plus grand… ce vœux serait exhaussé.

Apple aurait prévu pas moins de 80 millions d’unités alors que l’iPhone 5S comptait 60 millions d’unités à son lancement. 10 millions d’iPhone 6 seraient vendus dans les 3 jours suivant son lancement. On ne doute pas du succès du nouvel iPhone et si le manque se présente, le produit rare sera d’autant plus désiré, à se demander si Apple ne joue pas sur cet aspect pour obtenir un effet positif sur les ventes…

Mots clés :