Si SFR est à vendre, seuls Numericable et Bouygues Telecom ont déposé une offre hier soir. iliad n’a pas participé aux enchères.

Altice, maison mère de Numericable et Bouygues ont donc déposé leurs offres sans surprise. Vivendi va donc maintenant étudier les propositions et choisir la meilleur option pour l’avenir de SFR .

Si Numericable détient un réseau fixe séduisant pour SFR , un rapprochement avec Bouygues Telecom permettrait la création d’un grand groupe Telecom en France avec une base d’abonnés conséquente. Le choix sera donc des plus difficile et devra être étudié de près. Reste que le rapprochement avec Bouygues Telecom pourrait être freiné d’une part par le gouvernement qui ne souhaite pas forcément revenir à 3 acteurs dans la téléphonie mobile mais également par l’Europe qui pourrait s’y opposer.

Dans tous les cas, cela donnera naissance à un acteur majeur dans les Telecom en France et si Bouygues Telecom est écarté, Free Mobile devra à terme trouver un allié. L’accord de mutualisation 4G que SFR se doit de proposer à Free Mobile lorsque son réseau 4G attendra 25% de la population en terme de couverture sera toujours d’actualité quel que soit le résultat. Mais Free Mobile aurait tout intérêt à se rapprocher d’un acteur dans le cadre d’une mutualisation des réseaux mobiles.

Orange qui est resté de côté va-t-il continuer à faire cavalier seul si la fusion de SFR avec un autre acteur devient une menace plus sérieuse ? Et dans le cas d’un rapprochement entre Numericable et SFR , Bouygues Telecom bénéficierait encore de l’accord de mutualisation avec ce nouveau groupe. Orange et Free mobile pourraient alors reconsidérer une rapprochement, iliad étant plutôt favorable à un rapprochement avec celui qui lui fournit déjà une itinérance 3G mais n’a pas caché vouloir rejoindre l’accord de mutualisation entre Bouygues Telecom et SFR .

Bref, le secteur des Telecom en France n’a pas fini de bouger et il est difficile de voir quelle tournure cela va prendre dans l’année.