On ne peut pas dire que cela ressemble aux habitudes d’iliad. Depuis le 26 novembre 2015, aucun communiqué de presse n’a été dévoilé.

La situation est assez exceptionnelle. En effet, iliad n’a rien annoncé de nouveau depuis 2 mois. Il faut dire que son offre mobile s’est sérieusement enrichie en 2015 avec, entre autres, le roaming inclus pour toute l’Europe et les Etats-Unis ainsi qu’une enveloppe data qui est montée à 50 Go en 4G, du jamais vu pour un forfait mobile à moins de 20 euros.

Un réseau mobile qui se déploie mais qui est en attente de montée en puissance

Et si Free Mobile poursuit le déploiement de son réseau mobile, il doit sagement attendre fin mai 2016 afin de disposer de la totalité du spectre de la bande 1800 mhz et ainsi proposer une véritable 4G+ avec des débits intéressants.

Par ailleurs, l’acquisition d’une licence d’exploitation de la bande 700 mhz est soumise à libération des fréquences en question par la TNT, par régions. Free Mobile est donc bloqué par le calendrier pour annoncer de nouvelles montées en débit ou un lancement 4G+ faisant réellement la différence par rapport à la situation actuelle avec seulement 5 mhz de spectre dans la bande 1800 mhz.

debit-free-mobile-4g

Un concurrent sur le point de disparaître

La pression exercée par l’offre de Free Mobile depuis son lancement semble avoir eu raison sur un des 4 opérateurs Telecom en place.

En effet, Bouygues Telecom serait sur le point de disparaître du paysage Telecom français en se faisant racheter par Orange . Free Mobile récupérerait alors des fréquences, des antennes et quelques boutiques.

De ce point de vue, dans l’attente de voir comment les négociations vont aboutir et constatant qu’un concurrent est à bout de souffle, Free Mobile n’a pas réellement besoin de mettre une pression supplémentaire sur la concurrence. Il serait même plus sage d’attendre que Bouygues Telecom disparaisse et que les jeux soient faits pour relancer la pression sur Orange et SFR .

Se posera alors la question de continuer à casser le marché de la téléphonie mobile avec un concurrent en moins. Avec l’achat de la licence 700 mhz et le potentiel rachat de fréquences, d’antennes et de boutiques Bouygues Telecom, il faut aussi prendre en compte les frais de migration des antennes du concurrent sur le réseau Free Mobile. De grands investissements en perspective qui peuvent poser question sur la capacité à enrichir encore l’offre mobile sans en augmenter le prix.

Des technologies mobiles en attente

Si Bouygues Telecom et plus récemment Orange se lancent dans la technologie VoLTE consistant à acheminer le trafic voix par la 4G, Free Mobile reste en retrait sur ce point, même s’il couvre plus de 60% de la population en 4G.

volte

Il n’est pas à écarter l’idée que Free Mobile pourrait sortir son propre smartphone. En effet, Xavier Niel avait confirmé que Free avait travaillé sur son propre smartphone mais en était venu à abandonner étant donné le nombre de téléphone mobiles disponibles sur le marché. Et face à l’iPhone ou des terminaux haut de gamme android, le smartphone de Free aurait eu du mal à trouver une place. Ceci étant, une offre Free Mobile avec un smartphone inventé par l’opérateur pourrait permettre d’expérimenter de nouveaux services.

Tout comme avec la Freebox, Free Mobile maîtriserait alors le réseau de bout en bout. On imagine qu’iliad opterait pour le système d’exploitation mobile android. Et finalement, avec ce que l’on peut développer au niveau des applications mobiles, l’intérêt d’un smartphone made in Free n’a que peu d’intérêt si ce n’est de le proposer à bas prix pour augmenter les recrutements de nouveaux abonnés. Encore faut-il que le potentiel smartphone ait les atouts pour séduire.

Une nouvelle Freebox face à la nouvelle LiveBox

Cette année ne marquera pas la fin de la guerre des Box chez les fournisseurs d’accès Internet, bien au contraire. Ils doivent par ailleurs continuer plus que jamais à innover face à l’arrivée de plus en plus pressante de services similaires comme l’Apple TV par exemple. Xavier Niel avait d’ailleurs imaginé que dans un futur plus ou moins proche, les Box n’existeront plus et les FAI seront simplement des fournisseurs d’accès. Ceci étant, en France il y a encore de quoi faire et les français sont habitués à des offres fixes avec des box ajoutant énormément de services. La box a encore de beaux jours devant elle.

Une nouvelle LiveBox 4K sera lancée cette année. Free doit également dévoiler la remplaçante de la Freebox Révolution. Et comme à chaque sortie de Freebox, cette dernière est censée être à un niveau technologique très élevé pour durer entre 3 et 5 ans sur le marché des abonnements internet fixe en France. Tâche de plus en plus difficile aujourd’hui lorsque l’on constate à quel point la technologie avance vite, à quel point les normes évoluent. La nouvelle Freebox devra anticiper les standards de demain pour ne pas trop rapidement se retrouver obsolète.

Domotique ? Audio HD sans fil ? Li-Fi ? 8K ? Femtocell 4G ? Tels peuvent être les pistes de la Freebox 2016. Initialement prévue pour la fin de l’année 2015, Xavier Niel a annoncé qu’elle sortirait finalement dans le courant du premier semestre 2016, ce qui nous laisse encore un peu moins de 6 mois à attendre.

iliad préférera peut-être attendre de voir ce que donnera la nouvelle LiveBox 4K 2016 avant de sortir la nouvelle Freebox. Il serait inconcevable pour iliad de présenter une Freebox moins attrayante qu’une LiveBox niveau services et technologie embarquée.

Etant donné le contexte actuel, il n’est pas si étonnant qu’iliad reste silencieuse. Il y a tant de cartes à jouer si Bouygues Telecom disparaît…

Mots clés : , , , ,