Si l’iPhone 7 dévoilé ce soir reprend bien le design de l’iPhone 6 et iPhone 6S, Apple pourrait avoir déjà produit un grand nombre de ce dernier modèle, évitant les ruptures de stock.

En effet, en ne touchant quasiment pas au design de l’iPhone, Apple aura pu bénéficier des chaines d’assemblage des modèles actuels. Ainsi, la production de l’iPhone 7 devrait être à une cadence très soutenue. Foxconn, le principal fournisseur d’iPhone d’Apple aurait déjà expédié pas moins de 400 000 unités en Europe et Etats-Unis pour le lancement de l’iPhone 7.

Apple qui va le présenter ce soir devrait lancer les précommandes le 9 septembre sur son site web pour une livraison  et un lancement en boutique le 16 septembre. Les opérateurs mobile seront aussi autorisés à lancer les précommandes et le vendre dès le 16 septembre.

Bien évidemment, 400 000 exemplaires paraissent peu mais ce n’est que le premier envoi qui aurait eu lieu en début de semaine et qui correspondrait au chargement d’un avion de FedEx. Depuis, d’autres unités ont déjà certainement été envoyées. Nous verrons donc si l’iPhone 7 tombe en rupture de stock ou pas.

Si tous les ans on constate une rupture de stock, on pourrait même penser que Apple provoque celle-ci pour plusieurs raisons : la première est de montrer que l’iPhone se vend très bien et s’arrache comme des petits pains. La seconde est de créer l’envie de le posséder par la sensation de manque : dès que du stock revient, le consommateur va sauter sur l’occasion afin d’éviter d’attendre une nouvelle fois qu’il soit encore disponible… et cette méthode fonctionne !

Alors, coup marketing ou coup de bourre ?

iPhone-7-Maquettes-600x252

Mots clés : ,